tameteo.com

Orages : des grêlons jusqu'à 8 cm de diamètre ont touché le centre !

Après plusieurs journées marquées par des records de chaleur mensuels, une dégradation orageuse a fait d’importants dégâts dimanche en soirée. Elle s’est notamment accompagnée d’impressionnantes chutes de grêle entre le Poitou et le Berry.

D’une manière générale, plus les conflits de masses d’air sont importants, et plus les orages sont violents. Ce dimanche soir n’a pas dérogé pas à la règle avec le développement de cellules orageuses sur l’Aquitaine gagnant ensuite les Charentes puis le Poitou. C’est à ce moment-là que les orages ont pris un caractère supercellulaire avec une intensité particulièrement marquée entre les Deux-Sèvres et la Vienne, là où des températures supérieures à 30°C avaient été mesurées dans l’après-midi de dimanche. Au total, ce sont plus d’une vingtaine de départements qui avaient été placés en vigilance orange pour ce risque de violents orages.

Après la première cellule orageuse ayant touché l’Auvergne entre la fin d’après-midi et le début de soirée, le Poitou a connu un violent épisode entre 20h et 22h avec plus de 8500 éclairs recensés pour environ 2.000 impacts de foudre. C’est le secteur de Niort qui a été le plus touché avec d’intenses précipitations ayant apporté 21 mm en seulement 30 minutes ou encore 33 mm à Ménigoute sur la même durée. Mais surtout, les chutes de grêle se sont avérées particulièrement impressionnantes. Les grêlons ont atteint localement jusqu’à 8 cm de diamètre à Frontenay-Rohan-Rohan, soit un diamètre équivalent à celui d’une boule de pétanque !

Cette supercellule a ensuite poursuivi sa route en direction du Berry qu’elle a atteint entre 22h et minuit. Les précipitations ont été là-aussi intenses avec quelques 27 mm recueillis en moins d’une heure à Pruniers (Indre) tandis que de violentes rafales se sont produites, atteignant ou dépassant ponctuellement les 100 km/h. Des pointes à 98 km/h ont ainsi été mesurées à Bourges ou encore 107 km/h à Rosnay. Mais une fois encore, ce sont les chutes de grêle qui ont fait le plus de dégâts avec des grêlons à peine plus petits que dans les Deux-Sèvres, de l’ordre de 6 cm de diamètre soit équivalents à une balle de tennis.

La région de Châteauroux a été la plus concernée avec une quinzaine de communes impactées pour un total de 150 bâtiments touchés dont une majorité de maisons qui ont vu leurs toitures endommagées. Des centaines de véhicules ont également souffert avec des carrosseries parfois fortement abîmées et des pare-brises avec de nombreux impacts voire même totalement détruits. Les sapeurs-pompiers de l’Indre ont ainsi effectué quelque 250 interventions au cours de la soirée et de la nuit dans ce département le plus touché par la foudre avec plus de 10.000 éclairs comptabilisés.

Au total en France, entre le début d’après-midi et le milieu de nuit suivante, ce sont plus de 65.000 éclairs qui ont illuminé le ciel pour quelque 18.000 impacts au sol. À la suite de cette dégradation, la plus importante depuis le début de la saison orageuse, les températures ont littéralement dégringolé avec jusqu’à 13 ou 14°C perdus en 24 heures dans le sud-ouest. C’est notamment le cas à Bordeaux où le mercure est passé de 33°C dimanche à 20°C à peine ce lundi, tout comme à Aurillac où les thermomètres ne dépassaient plus 17°C en ce début de semaine quand ils affichaient 31°C la veille…