Montagne : le pire début de saison depuis 20 ans

Alors que les températures ont été supérieures de 2,1°C aux normales en décembre, les montagnes souffrent d’un enneigement faible voire inexistant. Le point sur la situation en cette fin des vacances de Noël.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 05 Janv 2019 - 23:00 UTC
Seules les stations de ski des Alpes bénéficient d'un enneigement satisfaisant en ce début de saison.
Seules les stations de ski des Alpes bénéficient d'un enneigement satisfaisant en ce début de saison.

Beaucoup trop de douceur et peu de précipitations, voilà comment la saison hivernale a débuté dans nos massifs, obligeant nombre de stations à repousser leur ouverture. A ce jour, plusieurs d’entre elles ne peuvent toujours pas proposer l’activité ski aux vacanciers. Si la situation s’avère compliquée dans les Vosges, le Jura et le Massif Central, elle l’est également, et c’est plus rare, dans les Pyrénées où seules 13 stations sur 39 ont pu ouvrir partiellement leur domaine.

Enneigement déficitaire, sauf dans les Alpes

Sur les ballons vosgiens, les crêtes jurassiennes comme sur la Chaîne des Puys, l’or blanc se fait particulièrement rare en ce début d’année. Les cumuls dépassent rarement 5 cm en versant nord, un peu plus sur les Vosges où une perturbation a apporté ce samedi jusqu’à 10 cm de neige fraîche. Ainsi, les pistes praticables dans les rares stations qui ont pu ouvrir se comptent sur les doigts d’une main. Si par le passé, les débuts de saison ont parfois été délicats, la neige faisait généralement son retour entre Noël et le Nouvel An, ce qui n’a pas été le cas cette année.

La situation est encore plus remarquable dans le massif pyrénéen où l’enneigement est exceptionnellement faible. Ainsi, en versant sud, il n’y a tout simplement aucune trace de neige, même à 2500 mètres d’altitude ! En versant nord, le manque de neige est également important avec moins de 15 cm à 2000 mètres et rarement plus de 40 ou 50 cm sur les sommets à 2500 mètres, un contraste saisissant avec la même période il y a un an où l’enneigement affichait un niveau remarquable. Il faut remonter à l’hiver 2000-2001, exceptionnellement doux, pour retrouver un enneigement aussi faible. Durant cette saison, seules les stations alpines avaient pu tirer leur épingle du jeu à partir du mois de janvier.

Vers le retour de la neige en fin de semaine ?

Dans la continuité de l’automne, le début d’hiver s’est caractérisé par des températures supérieures aux normales de saison, y compris en altitude. Dans le même temps, les précipitations se sont faites rares, limitant ainsi l’apport de neige fraîche. Par ailleurs, les inversions de températures observées à la fin du mois de décembre (il faisait alors plus doux en altitude) n’ont pas permis l’utilisation des canons à neige, sauf dans certaines stations alpines.

Jusqu’en milieu de semaine, la situation n’évoluera pas avec l’anticyclone qui maintiendra un temps souvent sec et un peu frais. Les conditions devraient changer à partir de mercredi ou jeudi avec la mise en place d’un flux de nord et l’apport d’humidité, se traduisant alors par des chutes de neige à basse altitude, en particulier sur les massifs de l’est. Reste à savoir si cette période propice aux stations de montagne sera durable ou si la douceur reprendra le dessus rapidement.

Publicité