Inde : au moins 150 personnes tuées par la foudre

Selon les informations des autorités hindoues, 150 personnes sont mortes en Inde des suites de la foudre ces derniers jours, et le nombre continue d'augmenter.

La foudre provoque la mort de centaines de personnes pendant la mousson en Inde.

Le Bihar, un État du nord-est de l'Inde, a annoncé dans un communiqué que 150 personnes ont été tuées par la foudre des derniers jours tandis que 15 autres ont été blessés. La foudre et les éclairs se sont produits alors que la mousson bat son plein de le début du mois de juin et jusqu'en septembre, affectant de vastes régions de l'Inde et des pays voisins. Dans cette configuration, les pluies et les orages se sont produits dans tout l'État du Bihar, situé à la frontière du Népal et du Bangladesh.

La plupart des victimes ont été touchées par la foudre alors qu'elles effectuaient des travaux de plantation dans les champs agricoles et ouverts du Bihar. Néanmoins, lorsque de telles conditions météo se produisent et en particulier quand l'activité électrique est particulièrement marquée, les agriculteurs et les éleveurs ont des endroits où se réfugier afin d'éviter ce genre de drame. Cela n'aura donc pas suffit.

Lluvia India
Les pluies et les orages en Inde atteignent une virulence particulière en raison de la mousson.

La saison des moussons ne fait malheureusement que commencer et les coups de foudre mortels devraient se poursuivre dans les prochaines semaines. En ce sens, l'Inde est l'un des pays où les décès annuels dus aux effets de la mousson et aux cyclones tropicaux concernent le plus de régions.

En moyenne, plus de 2500 personnes meurent de la foudre chaque année en Inde.

Les masses d'air chargées d'humidité venues de l'océan Indien se déplacent vers l'Inde et d'autres zones frontalières. Au fur et à mesure de leur progression vers le nord, ils rencontrent les imposantes montagnes de l'Himalaya qui les obligent à s'élever en altitude. Cela génère ainsi d'importants courants ascendants qui viennent former des nuages convectifs. Ensuite, ces gros cumulonimbus génèrent des pluies de mousson persistantes et une importante activité électrique, à l'origine des décès dans la région. Si la mousson est essentielle pour cette région en apportant en quelque sorte la vie, elle peut aussi malheureusement l'enlever.