Francisco Martín León

Francisco Martín León

Coordinateur de la RAM - 81 articles

Diplômé d'une licence en Physique de l'Université de Séville en 1977, Paco Martín a rejoint l'ancien INM, actuellement AEMET, où il a travaillé pendant plus de 36 ans, appartenant aux corps d'Observateur, assistant de météorologie et au Corps supérieur des météorologues de l'État. Francisco a occupé des postes de responsabilité au sein de l'AEMET dans domaines de prévision. De plus, il a formé le nouveau personnel et donné des cours de mise à jour et de recyclage aux prévisionnistes.

Il a été invité par des organisations internationales (OMM, EUMETSAT, certains services météorologiques nationaux de pays ibéro-américains, etc.) en tant qu'expert en matière de prévision, de nowcasting et de systèmes d'alerte précoce. Il a également participé à de nombreuses conférences et événements de diffusion dans les universités, masters et rencontres d'amateurs en Espagne. Il a aussi mené et coordonné des études sur les phénomènes météorologiques sévères au sein de l'AEMET.

Depuis plus d'une décennie au sein de Meteored, il se consacre à la diffusion de la météorologie et de ses sciences annexes avec la gestion de la RAM (Revue des Amateurs de Météorologie) dont il est Coordinateur.

Articles de Francisco Martín León

Artboard
Nouvelle vague de chaleur intense en Espagne cette semaine ! Faut-il craindre une canicule en France cette semaine ?
Actualité

Une période de températures extrêmes est prévue pour cette semaine, centrée sur les 23, 24 et 25 juillet au moins. Les températures maximales toucheront une grande partie de la péninsule ibérique et des îles Canaries. Il est possible que l'Espagne soit confrontée à la deuxième vague de chaleur de cette année en 2024. La France peut-elle être également touchée par cette vague de chaleur ?

El Niño s'en va avec des impacts et des conséquences entre 2023 et 2024 ! À quand l'arrivée de La Niña ?
Actualité

Ce phénomène climatique naturel a contribué à de nombreux mois de températures océaniques record, à des précipitations extrêmes en Afrique, à une faible couverture de glace dans les Grands Lacs et à une grave sécheresse en Amazonie et en Amérique centrale. En juillet 2024, le Pacifique oriental était dans une phase neutre, mais le répit pourrait être de courte durée.

1 2 3 4 5