Himalaya : un sérieux manque de neige sur certains glaciers cet hiver

En janvier, l'Himalaya est souvent recouvert de neige, mais la fonte inhabituelle de ces derniers mois a laissé plusieurs glaciers et montagnes sans glace cet hiver. Explications.

Certains sommets des montagnes, qui étaient autrefois recouverts de neige, manquent actuellement de neige.
Certains sommets des montagnes, qui étaient autrefois recouverts de neige, manquent actuellement de neige.

Une nouvelle étude a dévoilé des images de certains glaciers de l'Himalaya. Ces images montrent les plus hauts glaciers de Nanpa La et Nup La, situés à environ 50 km au nord-ouest du mont Everest ainsi que le glacier Rolwaling, situé à 20 km au sud de Nanpa La. Elles ont été prises en automne le 13 octobre 2020 et en hiver le 17 janvier 2021 par l'organisme Operational Land Imager (OLI).

Dans ces images, des bandes infrarouges à courte longueur d'onde (SWIR) ont été combinées avec des couleurs naturelles pour mieux différencier les zones d'eau que sont la neige (bleu plus clair), la glace (bleu foncé) et l'eau fondue (bleu plus foncé).

Le dégel

D'octobre 2020 à janvier 2021, la ligne de neige moyenne - la limite où les surfaces enneigées sont découvertes - sur ces glaciers a augmenté d'environ 100 mètres, indiquant un dégel important. "Une zone importante de glaciers fond toute l'année", a déclaré Mauri Pelto, spécialiste des glaciers au Nichols College.

"Au cours des années précédentes, la majeure partie de la fonte s'est arrêtée pendant l'hiver et la ligne de neige n'a pas bougé, mais maintenant ce n'est plus le cas".

La glace qui se forme après la fonte de l'été n'est pas revenue en janvier car les températures ont été plus élevées que la normale cet hiver.

La saison de fonte dans la région du mont Everest est généralement concentrée pendant les moussons d'été (d'avril à septembre). Cependant, au cours de l'année écoulée, les températures anormalement élevées ont prolongé cette période de quatre mois supplémentaires. Le 22 janvier 2021, les stations météorologiques du camp de base de l'Everest ont signalé des températures maximales supérieures à zéro pendant huit jours ce mois-là. Le 13 janvier, les températures ont même culminé à 7°C !

“Fondamentalement, nous avons constaté des conditions printanières et estivales en hiver", a déclaré Tom Matthews, climatologue à l'Université de Loughborough, au Royaume-Uni, qui a aidé à la gestion des stations météorologiques sur le mont Everest lors de l'expédition Rolex National Geographic. Ces événements de fonte des neiges, a déclaré Matthews, sont associés à des masses d'air chaud transportées par les vents dominants de l'ouest.

Matthews et son équipe ont également vu moins de neige s'accumuler pendant les moussons d'été ces dernières années. En général, les moussons d'été fournissent environ 75% de l'accumulation annuelle de neige de la région. L'équipe a cependant observé une augmentation de la pluie et du dégel pendant les moussons d'été en 2019 et 2020, ce qui a réduit la quantité de neige près de l'Everest.