tameteo.com

Fortes chaleurs et maladies cardio-vasculaires : attention, danger !

Des scientifiques américains ont montré qu'il existait une corrélation entre une élévation durable de la température, notamment lors d'une vague de chaleur, et l'augmentation de la mortalité par accident cardio-vasculaire. Les hommes et les personnes âgées sont les plus touchés.

Crise cardiaque
La surmortalité lors des vagues de chaleur menace surtout les personnes âgées atteintes de maladies cardio-vasculaires.

Ce sont des résultats qui devraient alerter les pouvoirs publics, alors qu'une nouvelle vague de chaleur menace une partie de l'Europe : des chercheurs américains ont montré que les vagues de chaleur extrême augmentaient fortement le risque de décès en cas de maladie cardio-vasculaire. La chaleur menace le cœur.

Hausse globale de la mortalité

Ces scientifiques de l'université de Pennsylvanie ont d'abord, dans une première étude, enregistré une hausse de la mortalité toutes causes confondues lors d'épisodes de chaleur extrême entre 2008 et 2017 aux États-Unis. L'augmentation des décès est par ailleurs plus importante chez les hommes et les personnes âgées.

Dans un article plus ancien, ces scientifiques avaient déjà montré que la mortalité s'élevait surtout dans les zones urbaines lors des vagues de chaleur. Rien de plus étonnant : l'îlot de chaleur urbain joue à plein régime.

C'est ainsi qu'en France, les températures nocturnes peuvent être 8 à 10 degrés plus élevées à Paris intra-muros qu'en très grande banlieue. Des nuits d'autant plus difficiles à supporter pour les organismes les plus fragiles… Lors de la canicule de 2003, une surmortalité de 1 000 décès avait été enregistrée à Paris.

Hausse des décès cardio-vasculaires

La deuxième étude publiée par ces chercheurs reprend les mêmes décès sur la période 2008-2017, mais se concentre sur ceux liés à une maladie cardio-vasculaire. Et le résultat est clair : il existe une surmortalité importante par maladie cardio-vasculaire lors des épisodes de chaleur extrême, avec là encore une mortalité plus importante chez les hommes et les personnes âgées.

Lors d'une forte chaleur, les vaisseaux sanguins s'élargissent pour permettre au flux sanguin de dissiper la chaleur du corps vers l'extérieur et ainsi nous refroidir. Pour y parvenir, le corps redirige le sang des principaux organes vers les vaisseaux cutanés et accélère le pompage du cœur pour maintenir une pression artérielle idéale.

Or, chez les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires (comme l'hypertension ou l'insuffisance cardiaque), le cœur n'est pas capable de répondre à cette demande. L'action de pompage n'est pas suffisante, et cela peut conduire jusqu'au décès.

Quelques conseils essentiels

Ces chercheurs expliquent qu'aux États-Unis, la chaleur tue chaque année plus de personnes que tout autre événement météorologique (y compris les ouragans, les tornades et les inondations). Le défi des prochaines années va donc être de s'adapter face à la recrudescence annoncée des vagues de chaleur.

Pour préserver son cœur lors d'une vague de chaleur, il est conseillé évidemment de ne pas sortir aux heures les plus chaudes (12h-16h) et de boire régulièrement de l'eau, tout au long de la journée, même sans avoir soif. Le tout en continuant à s'alimenter correctement et sans sauter de repas.

Enfin, quand il fait très chaud, les repas froids et légers sont à privilégier. Fruits, légumes, aliments riches en eau et faciles à digérer sont vos alliés ! La consommation d'alcool et de boissons sucrées est à éviter, car leur absorption peut favoriser la déshydratation.