De fortes crues continuent de se propager dans le sud-ouest

Après des jours de fortes pluies dans le sud-ouest, notamment près des Pyrénées, les cours d'eau de la région continuent de déborder et devraient rester en alerte pour certains jusqu'en début de semaine prochaine.

inondations
Le bassin de l'Adour dans les Landes est particulièrement concerné par ces crues-inondations.

Dimanche matin, la vigilance était au niveau orange sur trois départements : le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Cette vigilance, déclenchée depuis déjà quelques jours par les services de Météo-France, s'explique par les crues de nombreux cours d'eau dans cette région.

Ces crues font suite à des pluies abondantes depuis le début du mois de décembre dans le sud-ouest, avec certains records de précipitations à la clé. Aux fortes pluies s'est conjugué la fonte d'une partie des neiges, en raison d'un redoux prononcé depuis jeudi dernier.

Comment expliquer ces pluies à répétition dans le sud-ouest ? Quelles rivières faut-il surveiller de près et quand peut-on espérer une amélioration ? Éléments de réponse.

Des cumuls de précipitations exceptionnels

Cette semaine, la France était baignée par un flux de nord-ouest propice aux blocages des précipitations sur le versant nord des Pyrénées. En effet, les perturbations très actives de lundi ou jeudi se sont retrouvées bloquées par la chaîne Pyrénéenne, provoquant un déversement de précipitations sur tout le côté français.

Depuis le début du mois de décembre, cette situation perdure et apporte des cumuls de précipitations exceptionnels dans la région, lesquels dépassent déjà largement les normales pour un mois de décembre, sur une période de seulement 12 jours !

A Pau (64), on relève déjà 154 mm d'eau sur les 12 premiers jours de décembre, contre 98 en moyenne sur tout le mois de décembre. Même chose à Mont-de-Marsan (40) avec 164 mm, à Biarritz (64) avec 281 mm, ou bien encore à Capbreton (40) avec 327 mm d'eau en 12 jours seulement !

Ces chiffres permettent de comprendre aisément la réaction des cours d'eau, mais les forts cumuls de précipitations ne sont pas les seuls responsables des crues actuelles. Jeudi et vendredi, le redoux a occasionné une fonte partielle de la neige sur la partie basse du massif pyrénéen. Cette fonte des neiges a alimenté les niveaux des rivières, notamment les Gaves.

Des crues jusqu'en début de semaine prochaine

S'il a encore plu samedi en faible quantité dans la région, le temps sera plus sec dimanche et lundi, permettant une stabilisation de la situation.

Sur le bassin du Gers, les crues vont continuer leur propagation à l'aval durant les prochaines 24h, notamment sur la Gélise, la Baïse et le Gers. Les crues restent ici modérées, au niveau des premiers débordements.

Sur le bassin de l'Adour, la situation est plus complexe et les crues devraient se poursuivre jusqu'en début de semaine. L'onde de crue poursuit sa propagation à l'aval sur les Gaves, avec des niveaux qui baisseront progressivement durant la journée de dimanche.

Sur l'Adour moyen en revanche, ainsi que sur la Midouze et l'Adour maritime, les crues sont plus significatives et les marées hautes actuelles n'arrangent pas la situation. La décrue n'est toujours pas amorcée à l'amont et des crues dommageables resteront donc possibles toute la journée de dimanche, lundi et probablement mardi à l'aval. La plus grande vigilance s'impose donc, notamment dans le secteur de Dax, le plus exposé.