tameteo.com

Danger ! Fumeur ou non, ce gaz toxique naturel cause le cancer du poumon !

Incolore et inodore, il passe inaperçu dans notre maison. Pourtant, le radon est un gaz radioactif qui augmente le risque de cancer du poumon. Et ce, que vous soyez fumeur ou non.

Radon Gaz Cancer Poumon
Le radon est un gaz naturellement présent dans la roche. Il devient nocif pour la santé dans les espaces clos et confinés en raison de son fort taux de concentration.

Le radon est un gaz radioactif, présent naturellement dans les roches granitiques et volcaniques des massifs anciens. Lorsqu'il est à l'air libre, le radon est inoffensif car son taux est minime. Il devient dangereux dans les espaces clos et confinés car sa concentration est plus importante. Il peut s'infiltrer dans les maisons et devenir toxique si l'habitation n'est pas aérée régulièrement.

Le radon est reconnu comme étant cancérigène. Il est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabac. Il causerait 9,8% des cas de cancer pulmonaire. Les fumeurs exposés au radon multiplient par trois le risque de cancer du poumon. Chaque année, ce cancer tue des milliers d'américains, et le tabagisme cause environ 160 000 décès par cancer aux États-Unis.

Même s'il est traité, le taux de survie du cancer des poumons est l'un des plus bas. À partir du diagnostic, entre 11 et 15% des personnes atteintes d'un cancer vivront au-delà de 5 ans. Alors que dans de nombreux cas, le cancer du poumon peut être évité. Le cancer pulmonaire est devenu la première cause de décès chez les femmes, devant le cancer du sein !

C'est aussi la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs selon les estimations de l'United States Environmental Protection Agency (EPA). Ce gaz cause la mort de 21 000 personnes par cancer du poumon tous les ans. À peu près 2 900 de ces décès surviennent chez des personnes qui n'ont jamais fumé.

Les fumeurs exposé au radon ont, quant à eux, plus de risques de contracter un cancer pulmonaire. Sur 1 000 personnes, 62 d'entre elles mourront d'un cancer du poumon contre 7,3 pour les non-fumeurs.

Autrement dit, une personne qui n'a jamais fumé et qui est exposée à 1,3 pCi/L - le picocurie par litre est la mesure américaine, en France, on utilise le becquerel par mètre cube - a deux risques sur 1 000 de cancer pulmonaire. Alors qu'une personne fumeuse a 20 risques sur 1 000 de mourir d'un cancer du poumon.

À savoir aussi que le tabagisme passif est la troisième cause de cancer du poumon et tue environ 3 000 personnes chaque année. Donc le radon cause de la cancer du poumon chez les non-fumeurs, ce risque augmente lorsque l'entourage fume et est multiplié par trois pour les fumeurs.

Le seul moyen de limiter le risque de cancer et l'exposition au radon est : en premier lieu d'arrêter de fumer, de réparer sa maison (et notamment les fissures du plancher, des murs). Les pièces où la concentration de radon est plus importante sont les caves et vide sanitaire où il y a peu de ventilation.

Autre conseil, en été comme en hiver, pensez à aérer votre habitation qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement, minimum 10 minutes par jour afin de faire sortir les gaz toxiques (et pas uniquement le radon).