StoreWindows10

Cyclone Gita : la Nouvelle-Calédonie menacée ?

Le cyclone tropical Gita poursuit sa trajectoire et a déjà engendré de nombreux dégâts. Le phénomène météorologique extrême a frappé les îles Samoa et Tonga et se dirige désormais vers la Nouvelle-Calédonie…

Virginie Hilssone Virginie Hilssone 14 Fevr 2018 - 19:00 UTC
Le Cyclone Gita se dirige vers le sud de la Nouvelle Calédonie
Le Cyclone Gita se dirige vers le sud de la Nouvelle-Calédonie.

L'activité cyclonique bat son plein actuellement dans le pacifique sud. Gita est le nom donné à la dépression tropicale qui a semé le chaos dans plusieurs îles ces derniers jours. Le phénomène s'est formé en plein océan Pacifique, dans une zone atypique, au large de Wallis-et-Futuna. Gita a touché en premiers lieux les îles Samoa lorsqu’il n’était qu’une tempête tropicale et est passé au large de Niue le 10 février au stade de cyclone de catégorie 1. 

Le cyclone a provoqué d’importantes inondations, entraînant l’évacuation de 200 personnes et de nombreuses coupures d’électricité. Le ministère de l’Information des Tonga a indiqué que des centres destinés à accueillir les populations évacuées avaient été ouverts à travers le royaume et a également conseillé aux habitants d’éviter les déplacements inutiles.

Les Iles Tonga touchées

Dans la nuit du 12 au 13 février, ce sont les îles Tonga qui ont été lourdement impactées par ce cyclone, le pire qu’ait connu l’archipel en trente ans. Accompagné de vents atteignant 230 km/h et de pluies diluviennes, le cyclone, désormais de catégorie 4, avait amené les autorités à déclarer l'état d'urgence et est passé juste au sud de la capitale Nuku'alofa sans l'atteindre directement. Des toitures des maisons se sont également envolées, de nombreuses chutes d’arbres ont également été constatées et une houle cyclonique de 6 à 8 m a entraîné d’importantes submersions marines. Depuis ce lundi soir, les 75 000 habitants de l’île principale de Tongatapu étaient privés d’électricité.

La Nouvelle-Calédonie en ligne de mire ?

Actuellement, Gita, toujours de catégorie 4, circule au large des Fidji, qu'il a globalement épargnées malgré de fortes pluies orageuses sur les îles les plus au sud. Les conditions météorologiques devraient permettre au cyclone de maintenir une intensité majeur encore plusieurs jours et celui-ci devrait passer vendredi au plus près du Sud de la Nouvelle-Calédonie mais un impact direct semble à priori écarté, avec un passage prévu entre 200 et 300 km au plus près de l'Ile-des Pins en soirée. Si les prévisions de trajectoire sont favorables, Météo France prévient que le phénomène pourrait tout de même impacter le territoire avec des vents violents, des pluies marquées et une houle très forte d'Est. 

Le cyclone Gita est considéré comme majeur. En 2016, le cyclone Winston avait tué 44 personnes aux Fidji et en 2015 le cyclone Pam avait fait 11 morts et endommagé 65 000 maisons au Vanuatu.

Publicité