tameteo.com

Cette carte montre l'emplacement exact des plus gros pollueurs du monde !

Comment connaître l'identité des plus gros pollueurs du monde ? Une carte lancée par la coalition Climate Trace, emmenée par Al Gore, permet de lever le voile sur l'emplacement exact des sites émettant le plus de gaz à effet de serre sur la planète. Certains chiffres sont particulièrement étonnants !

Pollution industries gaz à effet de serre
La carte publiée par Climate Trace répertorie plus de 70.000 sites émetteurs de gaz à effet de serre, parmi lesquels des aciéries, des centrales électriques, des cargos, ou des champs de pétrole et de gaz.

C'est un nouvel outil qui n'est certainement pas un gadget et qui devrait en intéresser plus d'un au sein de la sphère écologiste : une carte répertorie désormais les plus gros pollueurs du monde ! Le but de cet outil indépendant, qui indique les émissions de gaz à effet de serre de sites polluants, est d'aider les pays et les entreprises à trouver des moyens efficaces pour atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050.

L'initiative émane de Climate Trace, une coalition de chercheurs et d'entreprises technologiques lancée par Al Gore, l'ancien vice-président américain. Ses données sont entièrement gratuites et publiques. La carte en question a d'ailleurs été présentée par Al Gore en personne lors de la dernière COP27 en Egypte.

Plus de 72.000 sites très polluants répertoriés

La carte est disponible depuis le 9 novembre sur le site Climate Trace, sans limitation d'accès, et présente les émissions de gaz à effet de serre de 72.612 sites polluants, parmi lesquels des centrales électriques, des aciéries, des champs de pétrole et de gaz, mais aussi des cargos (qui sont donc, eux, des pollueurs mobiles). Ces données permettront à tous les pays, y compris les plus pauvres, de calculer précisément leurs émissions et leur origine. Ils pourront ainsi aisément trouver le moyen de les réduire en identifiant les sources majeures de pollution.

"Bien sûr, le monde sait depuis longtemps quelle est la quantité globale de pollution par gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Ce qui est différent dans cette base de données, c'est la répartition précise de qui est responsable de quoi", explique Al Gore. Quant au secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, il estime que "le greenwashing et la triche" sont désormais "plus difficiles" grâce à ces données indépendantes basées sur l'observation directe.

Les données de la carte (imaginée en 2020) ont été obtenues grâce à 11.100 capteurs aériens, terrestres et maritimes ainsi qu'à 300 satellites. Le tout permet de visualiser pour chaque site et en fonction de son activité les émissions de CO2 liées à la production d'électricité, de pétrole, de gaz, au transport, à l'agriculture ou encore à l'exploitation minière. Des filtres rendent possibles la mise en parallèle des données par site polluant, par pays ou par secteur.

Les champs de pétrole et de gaz sur le podium...

L'objectif de ces données est de permettre aux pays et aux entreprises de viser la décarbonation, puis la neutralité carbone à l'horizon 2050. Dès 2023, Climate Trace mettra d'ailleurs à jours sa carte avec des données en temps réel des sources d'émissions (aujourd'hui, les données sont annuelles voire mensuelles pour certains secteurs). Si la coalition précise qu'elle refuse de jouer la "police du climat", elle a toutefois pu déterminer qu'une part importante de la pollution par le carbone provient d'un tout petit nombre de sites.

Certains chiffres sont impressionnants : une aciérie en Corée du Sud émet par exemple plus de gaz à effet de serre en une année que toute la Bosnie ! Par ailleurs, selon Al Gore, "il y a eu un effort intentionnel pour cacher les émissions et tromper la communauté mondiale" : il pointe là la sous-estimation massive des émissions de pétrole et de gaz par de nombreux pays, dans leurs données officielles publiées.

En attendant, les champs de pétrole et de gaz représentent la moitié des 50 plus grandes sources d'émissions de gaz à effet de serre, selon Climate Trace, la première place étant attribuée au bassin de pétrole de schiste de Permian, dans l'Ouest du Texas, aux Etats-Unis, avec des émissions avoisinant 208 millions de tonnes équivalent CO2 en 2021. Un dernier chiffre édifiant : les 500 sites les plus polluants dans le classement de Climate Trace sont responsables de 14% des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2021, soit plus que les émissions annuelles des Etats-Unis...