tameteo.com

Ces départements français comptent plus de vaches… que d'habitants !

Une étude étonnante publiée par l'INSEE montre que dans 13 départements français, le nombre de vaches dépasse celui des habitants. La palme de la population bovine la plus nombreuse revient au département de la Manche.

Vaches
Le département de la Manche compte 744 000 vaches, contre seulement 493 000 habitants.

C'est une étude qui va sans doute rendre chèvres les citadins français peu habitués à la présence animale. L'INSEE a en effet répertorié le nombre de cheptels présents dans les exploitations agricoles par département.

Les vaches, population "Made in Normandie"

Le résultat est saisissant : dans plusieurs d'entre eux, le nombre de vaches, moutons ou encore porcs dépasse allègrement le nombre d'habitants. La palme revient au département de la Manche, en Normandie, avec 744 000 vaches comptabilisées, qui sont donc 30% plus nombreuses que les habitants (493 000).


Au total, la population bovine dépasse celle des habitants dans 13 départements : la Manche donc, l'Orne, la Mayenne, la Meuse, la Haute-Marne, la Nièvre, la Saône-et-Loire, l'Allier, la Creuse, la Corrèze, le Cantal, la Lozère et l'Aveyron.

Plus de porcs que d'habitants en Bretagne

L'étude de l'INSEE ne s'arrête pas là. Dans les 4 départements bretons, ainsi qu'en Mayenne, le nombre de porcs est supérieur au nombre d'habitants. Sur toute la région Bretagne, 7,6 millions de porcins sont recensés, le double du nombre d'habitants (3,3 millions environ).

Enfin, concernant la population ovine, le nombre de moutons dépasse celui des habitants dans 5 départements : le Lot, l'Aveyron, la Lozère, les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence. Dans l'Aveyron, moutons et vaches sont même deux à trois fois plus nombreux que les habitants.

L'été 2022, saison à risque pour les bovins ?

Alors que les prévisions saisonnières annoncent un été plus chaud et plus sec que la normale, les agriculteurs peuvent légitimement s'inquiéter pour la santé de leurs troupeaux, sans compter par ailleurs les problèmes d'approvisionnement en eau liés à la sécheresse.

Vache soif
En cas de forte chaleur, les vaches sont très fragilisées et produisent moins de lait.

En effet, les vaches laitières supportent mal les températures supérieures à 25 degrés et sont très fragilisées par les épisodes de forte chaleur. Elles sont alors plus fatiguées, se protègent du soleil, mangent moins et ont plus de risque de faire des fausses-couches.

En cas de canicule, c'est toute la production de lait qui est alors menacée, avec bien souvent 100 litres de lait produits en moins chaque jour pour un élevage de 50 vaches.