tameteo.com

Certaines plantes refleurissent cet automne: comment l'expliquer ?

Après un été très chaud et excessivement sec, certaines plantes connaissent une seconde floraison durant cet automne .

Le retour des pluies courant septembre a permis un redémarrage de la végétation .
Le retour des pluies courant septembre a permis un redémarrage de la végétation .

L’été 2022, allant de juin à juillet concernant les statistiques météorologiques, s’est montré nettement plus chaud que la moyenne. Cela s’explique notamment par la présente de trois vagues de chaleur. D’après Météo France, la première a eu lieu en juin avec une durée de 5 jours, la seconde courant juillet durant près de 15 jours (ce fût également la plus intense à l’échelle nationale) puis en août avec un épisode d’une quinzaine de jours-là aussi.

Cet été très chaud a aussi été marqué par une sécheresse historique en surface. Cela s’explique par la récurrence de conditions peu humides dès l’hiver 2021/2022 suivi d’un printemps déjà très sec.

Les services de Météo France indiquent qu’il s’agit fin juillet de records historiques pour la région Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitane, Provence Alpes Côte d’Azur ainsi qu’en Corse.

Une végétation très impactée

Malgré un mois de juin parfois très arrosé à la suite de passages orageux, la végétation a souffert de façon importante de ce manque de précipitations sur plusieurs mois. En effet la flore a besoin, notamment dès la sortie d’hiver d’un volume conséquent d’eau pour pouvoir « redémarrer ».

Cette année, les plantes ont réussi à se développer en début de saison mais assez rapidement des premiers signes d’un manque d’eau ont été observées sur les cultures non irriguées.

Les vagues de chaleur successives ont aggravé la situation. En effet, plus l’air est chaud, plus les végétaux vont devoir transpirer afin de lutter face à ces températures. Cela demande d’une part beaucoup d’énergie mais aussi un sol suffisamment riche en eau : malheureusement cette année la répétition et l’intensité des vagues de chaleur ont poussé les végétaux à puiser un maximum d’eau dans des sols déjà secs voire très secs. Plusieurs espèces ont souffert avec une perte partielle de leur feuillage ce en plein été.

Cette perte foliaire est aussi un des derniers moyens pour l’arbre de lutter en limitant l’apport en nutriments qui demande un certain volume d’eau.

Malheureusement pour certains plants, cela a été jusqu’à la mort en raison du manque trop important et durable de précipitations suffisantes.

Isère : des lilas qui fleurissent en plein automne

Le mois de septembre s’est montré plus humide avec des précipitations plus régulières sur une large partie du territoire français. Au fil des jours, cela a permis d’atténuer nettement voire de faire localement disparaître la sécheresse de surface avec des sols bien plus humides.

Ce retour des précipitations a fait revivre bon nombre de végétaux qui étaient en attente de bonnes pluies. Pour certaines espèces, ces intempéries les a poussé à redémarrer comme au printemps.

Cela a été pour certaines variétés jusqu’à l’apparition de nouvelles fleurs … qui normalement ont lieu uniquement au printemps. C'est par exemple le cas en Isère avec des lilas en fleurs. Ce phénomène peut s’expliquer par l’important stress hydrique qu’ont connu les végétaux durant la saison estivale 2022.