tameteo.com

Canicule en Italie, incendies en Espagne... Quelle menace en France ?

Si la France a connu des températures inférieures aux normales de saison ces derniers jours, ce n’est pas le cas d’autres pays méditerranéens. L’Italie et l’Espagne sont ainsi respectivement concernées par une vague de chaleur intense ou en proie à des incendies majeurs. La France risque-t-elle d’être touchée à son tour ?

L'incendie qui s'est déclenché au nord de Perpignan mardi matin était hors de contrôle en fin de journée.
L'incendie qui s'est déclenché au nord de Perpignan mardi matin était hors de contrôle en fin de journée.

Alors que l’anticyclone a retrouvé ses quartiers d’origine, à savoir les Açores, une masse d’air d’origine subtropicale continue de déborder d’Afrique du Nord jusqu’en Italie. Ainsi, la France respire à nouveau après la canicule exceptionnelle de la mi-juin tandis que de l’autre côté des Alpes, le mercure continue de s’affoler. L’Espagne aussi a retrouvé une atmosphère plus proche de la normale mais dans un contexte de sécheresse marquée, ce sont les incendies qui inquiètent. Plusieurs dizaines éclatent chaque jour et certains foyers deviennent rapidement incontrôlables, un peu à l’image de la situation vécue dans les Pyrénées-Orientales durant la journée de mardi.

Nouvelle fournaise en Méditerranée

Chacun son tour… Après les températures exceptionnelles et les nombreux records battus il y a moins de deux semaines en France et en Espagne, c’est au tour de l’Italie de transpirer. Le pays est en effet touché par une canicule intense et durable. Depuis le début de semaine, la barre des 40°C est ainsi régulièrement approchée voire atteinte dans une très large moitié sud, y compris dans l’agglomération romaine.

Une masse d'air bouillante concernera une partie du bassin méditerranéen ce week-end.
Une masse d'air bouillante concernera une partie du bassin méditerranéen ce week-end.

Dans les prochains jours, les températures gagneront encore quelques degrés pour atteindre 45°C à l’ombre dans les régions méridionales et sur les îles et jusqu’à 40°C dans les villes du centre-nord. Une alerte orange à la canicule est en vigueur dans plusieurs régions, virant même au rouge en Sicile ! Selon les météorologues italiens, cette situation pourrait perdurer au-delà du 5 juillet. En marge de ces températures caniculaires, la France est globalement épargnée. Toutefois, une région a subi ces derniers jours les effluves de cette masse d’air bouillante : la Corse.

Ainsi, la journée du 27 juin a été historiquement chaude pour un mois de juin. Selon l'indicateur thermique régional, il n'avait jamais fait aussi chaud en Corse lors d'un mois de juin avec des minimales ne s’abaissant pas en dessous de 25°C à L’Île-Rousse ou de 28°C à Sartène. L’après-midi, les maximales ont souvent dépassé les 35°C avec une pointe à 38°C enregistrée à Castirla (Haute-Corse).

Au cours des prochains jours, la chaleur va s’accentuer sur tout le pourtour méditerranéen avec souvent 35°C ou plus à partir de ce week-end. Ces très fortes chaleurs se maintiendront toute la semaine prochaine en basse vallée du Rhône, sur le Languedoc, la Provence et jusque dans l’arrière-pays niçois alors que le reste du territoire connaîtra des températures beaucoup plus respirables et proches des normales de saison. Toutefois, nous ne parlerons pas de canicule pour ces régions du sud-est où contrairement à l’Italie, les valeurs n’auront rien d’inédit et resteront un peu en dessous des seuils de canicule.

Un risque d’incendies toujours plus fort

Autre fait marquant de ces derniers jours : les incendies. L’Espagne a ainsi été particulièrement touchée ces derniers jours, obligeant les autorités à évacuer une dizaine de villages dans la région de Castille-et-Léon, près de la frontière avec le Portugal. En tout, les incendies ont ravagé plus de 22 000 hectares de l’autre côté des Pyrénées. L’Espagne, qui a connu cette année son mois de mai le plus chaud depuis le début du siècle, a déjà traversé quatre épisodes de températures extrêmes sur les dix derniers mois, en incluant la vague de chaleur de la semaine dernière.

En France aussi, de nombreux foyers éclatent quotidiennement, à l’image de ce qu’a connu le département des Pyrénées-Orientales au cours de la journée de mardi. Plus de 1000 hectares de végétation sont ainsi partis en fumée au nord de Perpignan. Le risque d’incendies restera marqué ces prochains jours et plus largement tout au long de l’été dans ces régions du sud-est qui connaissent une sécheresse record depuis l’automne dernier. Malgré les orages observés ces derniers jours en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les sols restent largement plus secs que la normale et aucune amélioration n’est attendue durant les semaines à venir.