tameteo.com

Australie : le mystère d'un incroyable lac rose résolu !

Une nouvelle étude a découvert la vraie raison pour laquelle le lac Hillier a des eaux roses si étonnantes. Ni le sel ni sa température ne sont responsables. Mais alors quelle est cette raison ?

Le Lac Hillier, sur l'île Middle, une île d'environ 5 kilomètres et demi de long dans le sud de l'Australie.
Le Lac Hillier, sur l'île Middle, une île d'environ 5 kilomètres et demi de long dans le sud de l'Australie.

Long d'à peine 600 mètres et large de 200 mètres, ce petit lac situé sur Middle Island, la plus grande île de l'archipel de La Recherche, au sud de l'Australie, est célèbre dans le monde entier. Il se caractérise par la pigmentation inhabituelle de son eau rose permanente, et même lorsque l'eau est versée dans un récipient, sa couleur reste la même.

Cette île inhabitable possède une forêt dense de melaleuca et d'eucalyptus avec une étroite bande de dunes au nord, et son petit lac rose qui attire des millions de touristes chaque année en raison de son contraste magique avec le vert de la végétation qui l'entoure et le bleu de l'océan.

Séquencer l'ADN pour résoudre le mystère

Après sa découverte en 1802, les scientifiques ont émis l'hypothèse que sa couleur était due à des bactéries qui vivent dans la croûte de sel. S'il est vrai que ce lac est hypersalin, avec plus de 340 grammes de sel par litre d'eau (huit fois plus salé que l'océan environnant), une nouvelle étude attribue la couleur inhabituelle du lac à une combinaison de microbes.

Cette étude était basée sur la métagénomique, une méthode connue de séquençage de l'ADN présent dans les échantillons prélevés dans le lac, permettant de retrouver les génomes de différents microbes. Les résultats de l'analyse ont révélé la présence de microbes de quatre domaines différents, tels que les archées, les bactéries, les virus et les algues, capables de tolérer de très fortes concentrations de sel.

Alors pourquoi est-il rose ?

Parmi les micro-organismes trouvés, on distingue Salinibacter ruber, une bactérie de couleur rouge, et Dunaliella salina, une algue rouge. Le premier a un pigment rouge, et le second contient une grande quantité de bêta-carotène, une substance chimique qui est utilisée dans les colorants alimentaires pour sa couleur, qui varie du jaune à l'orange, selon sa concentration. La coloration de ceux-ci est due aux caroténoïdes, des pigments qui les protègent des conditions extrêmes.

Les deux bactéries réunies, mélangeant la teinte plus claire de Dunaliella salina et le rouge plus vif des rubers de Salinibacter, sont ce qui donne au lac sa teinte rosée caractéristique.
Les deux bactéries réunies, mélangeant la teinte plus claire de Dunaliella salina et le rouge plus vif des rubers de Salinibacter, sont ce qui donne au lac sa teinte rosée caractéristique.

Ces conditions salines extrêmes permettent une plus grande durabilité microbienne, qui peut même ne pas être affectée par des expositions chimiques externes. La combinaison de Salinibacter ruber et de Dunaliella salina donne au lac Hillier sa teinte rose distinctive.

Des eaux dangereuses en cas d'ingestion ?

Malgré sa teinte inhabituelle, le lac n'a aucun effet nocif connu sur les humains et aucune toxicité en cas d'ingestion, vous pourriez même nager dans ses eaux.

Il ne présente pas de toxicité, mais si son eau est ingérée en grande quantité, il pourrait provoquer une déshydratation sévère ou une défaillance multiviscérale.

Bien qu'il ne présente pas de toxicité s'il est ingéré à petites concentrations, si nous en prenons plus que nécessaire et en raison de sa forte teneur en sel, il pourrait provoquer une déshydratation légère ou sévère, pouvant entraîner une défaillance multiviscérale et, dans les cas les plus graves, causer la mort.