Alertes météo : le cell broadcast pour éviter des drames à l'avenir ?

Depuis octobre 2001, la France utilise un système de vigilance désormais bien connu de la population. Si ce système a encore très récemment montré son efficacité dans les Alpes-Maritimes, le "cell broadcast" devrait très bientôt arriver en France et viendra compléter notre système d'alerte.

Alerte métoé
Très bientôt en France, des SMS pourront être envoyés aux populations pour les prévenir d'un danger imminent.

Des évènements météorologiques de plus en plus dangereux touchent régulièrement le territoire français et peuvent entraîner de graves conséquences pour la sécurité des personnes, la protection des biens et l'activité économique.

Le système de vigilance "à la française" a en réalité été lancé en France en octobre 2001. Cette vigilance a été conçue pour informer les citoyens et les pouvoirs publics en cas de phénomènes météorologiques dangereux. Cette vigilance comporte 4 niveaux bien distincts et couvre 9 phénomènes différents.

Depuis près de 20 ans, cette vigilance a réellement montré son efficacité. L'actualité récente l'a encore prouvé avec la vigilance rouge émise par Météo France dans le cadre des graves inondations qui ont touché le département des Alpes-Maritimes.

Toutefois, cette vigilance vieillit et montre certaines limites. C'est la raison pour laquelle le "cell broadcast" devrait très prochainement arriver en France. Il permettra de mieux cibler les populations potentiellement vulnérables face à un phénomène météorologique dangereux.

Le "cell broadcast", c'est quoi ?

Le "cell broadcast" est en réalité un outil qui permettra d'avertir facilement et rapidement la population en cas de catastrophe. Par "cell broadcast" ou "diffusion cellulaire", il faut comprendre que des alertes (comme des SMS) sont envoyées sous la forme de mini messages prioritaires qui arrivent en même temps sur tous les mobiles. Ces messages s'affichent sur l'écran du mobile, même si celui-ci est verrouillé.
C'est un système qui est utilisé dans de nombreux pays mais la France accuse un certain retard regrettable par rapport à plusieurs de ses voisins. Ce système est par exemple utilisé aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Italie, en Espagne en Finlande ou en Corée du Sud. Ce système peut être utilisé dans ces pays dans le cadre d'alertes climatiques (tornades par exemple), environnementales (rupture de barrage, pollution) ou même pour les alertes d'enlèvements de personnes (Alerte Amber aux États-Unis ou au Canada).

Comment ça marche ?

Ce système comporte un avantage majeur : pas besoin de connaître les numéros des populations ciblées puisque le système envoie les messages via une "cellule" télécom. Cette cellule télécom permet alors d'émettre les messages dans la zone couverte par la cellule télécom. À l'instar de la vigilance de Météo France qui couvre le département dans son ensemble, le "cell broadcast" permet de cibler une zone géographique plus spécifique comme une ville par exemple.

Un système intéressant mais qui montre tout de même certaines limites

Ce système fonctionne sur tous les mobiles (peu importe l'opérateur) et aussi sur les mobiles étrangers. Autre point fort, le "cell broadcast" fonctionne aussi lorsque les réseaux voix ou données sont saturés - ce qui arrive régulièrement lors d'évènements importants - car ils utilisent des canaux bien spécifiques. Le système montre toutefois une limite car certaines zones en France ne sont pas totalement couvertes (zones blanches). Par ailleurs, tout le monde ne possède pas de téléphone cellulaire.

Un déploiement en 2022 !

La France accuse un sérieux retard dans le déploiement de ce système à la fois pour des raisons techniques et budgétaires. Ce déploiement va en effet coûter cher aux différents opérateurs mais aussi à l'État. Dans tous les cas, la France ne peut plus reculer puisqu'une directive européenne de 2018 oblige les États à mettre en œuvre la diffusion cellulaire d'ici à 2022.

D'ici quelques mois, le système de vigilance météo "à la française" sera donc renforcé avec cet outil majeur et qui s'avère très utile et très efficace dans les pays où il est utilisé. Nul doute que ce système permettra de sauver des vies, alors que la France connaît de plus en plus de catastrophes sur son territoire.