La terre s'assombrit ! Découvrez pourquoi !

Selon une étude récente publiée dans Geophysical Research Letters, la Terre ne brille plus autant qu'auparavant dans l'espace à cause du réchauffement climatique. Explications.

Earth space
Notre planète brille moins qu'avant dans l'espace à cause du réchauffement climatique.

C'est un effet inattendu du changement climatique que vient confirmer cette étude parue le 29 août dernier, dans la revue Geophysical Research Letters. Les chercheurs de la New Jersey Institute of Technology se sont intéressés à 20 ans de données concernant l'albédo (le pouvoir réfléchissant) de la Terre.

Ces derniers ont observé que la Terre n'est plus aussi brillante qu'auparavant dans l'espace et que le changement climatique en est en grande partie la cause. Explications.

Une luminosité en baisse ces 20 dernières années

Les observations de l'albédo utilisées pour cette étude démarrent en 1998 et se terminent en 2017, soit à peu près 20 ans de données. L'albédo correspond au pouvoir réfléchissant d'une surface. Plus il est élevé, plus la surface brille, renvoie la lumière du soleil et absorbe donc moins la chaleur.

Ces données ont été obtenues via l'analyse de deux satellites de la NASA, qui ont mesuré pendant 20 ans les variations de la luminosité réfléchie de la Terre vers la Lune.

Le résultat de ce jeu de données est sans appel : l'albédo de la Terre a baissé de 0,5% en 20 ans, soit l'équivalent d'un demi-watt de luminosité en moins par mètre carré. Cela peu paraître minime mais c'est en réalité beaucoup : la Terre réfléchit environ 30% des rayons du soleil. Une baisse de 0,5% est donc considérable. Et moins la Terre renvoie les rayons du soleil, plus elle accumule de chaleur...

Élément troublant : la baisse de l'albédo s'est accélérée sur les trois dernières années de l'étude, après 17 premières années relativement constantes.

Le changement climatique en cause

Les chercheurs ont d'abord pensé à une erreur devant l'accélération de la baisse de l'albédo ces trois dernières années. Puis, ils ont vérifié les cycles périodiques de la luminosité du soleil, sans trouver d'anomalie ou de changement pouvant expliquer cette baisse notable de l'albédo.

En s'intéressant à d'autres facteurs explicatifs, l'équipe de scientifiques a finalement trouvé l'élément responsable de cette baisse : la réduction importante des nuages bas, et en particulier des nuages bas réfléchissants. Moins de nuages signifie moins de lumière réfléchie dans l'espace et donc un rayonnement lumineux plus important absorbé par les océans et par la Terre.

Les nuages bas réfléchissants qui ont disparu se trouvaient en grande partie au-dessus de l'océan Pacifique, au large des côtes ouest de l'Amérique. Or cette zone a subi une augmentation importante de la température de la mer en raison du réchauffement climatique. Plus cette augmentation des températures se poursuivra, moins il y aura de nuages bas, et donc plus l'augmentation des températures se poursuivra... Une sorte de spirale infernale.