tameteo.com

Le "monstre des monstres marins" enfin découvert !

Il y a des millions d'années, les océans abritaient des créatures sombres similaires à celles décrites dans la littérature comme des "monstres marins". Ils étaient au sommet de la chaîne alimentaire : le plus sombre de tous vient d'être découvert.

Dents fossiles du reptile trouvées au Maroc.
Dents fossiles du reptile trouvées au Maroc.

Il y a 66 millions d'années, les océans abritaient des créatures définies comme de véritables monstres marins. C'étaient les mosasaures, d'immenses lézards aquatiques qui vivaient en même temps que les derniers dinosaures. Atteignant jusqu'à 12 mètres de long, ils ressemblaient à un dragon de Komodo avec des nageoires et une queue de requin. Ils étaient également extrêmement diversifiés, ayant évolué en une douzaine d'espèces. Certains mangeaient du poisson et du calmar, d'autres des coquillages ou des ammonites.

Mais récemment, un nouveau mosasaure qui se nourrissait d'autres mosasaures a été découvert. La nouvelle espèce, appelée Thalassotitan atrox, a été découverte dans le bassin d'Oulad Abdoun, dans la province marocaine de Khouribga. Il mesurait neuf mètres de long et avait une énorme tête qui atteignait 1,3 mètre de long. C'était certainement l'animal le plus meurtrier de la mer.

Il mesurait neuf mètres de long et avait une énorme tête qui atteignait 1,3 mètre de long. C'était certainement l'animal le plus meurtrier de la mer.

La plupart des mosasaures avaient de longues mâchoires et de petites dents pour attraper des poissons. Mais Thalassotitan a été construit très différemment. Il avait un museau court et large et des mâchoires fortes, en forme d'épaulard. L'arrière du crâne était suffisamment large pour attacher les grands muscles de la mâchoire, lui donnant une morsure puissante. L'anatomie nous dit que ce mosasaure était adapté pour attaquer et déchirer les gros animaux.

Comparaison de la taille du reptile, d'une baleine et d'un humain.
Comparaison de la taille du reptile, d'une baleine et d'un humain.

Les dents massives et coniques ressemblent à des dents d'épaulard. Dans les fossiles trouvés, les pointes de ces dents sont ébréchées, cassées et broyées. Cette forte usure, qui ne se retrouve pas chez les mosasaures piscivores, suggère que Thalassotitan a endommagé ses dents en mordant dans les os de reptiles marins tels que les plésiosaures, les tortues de mer et d'autres mosasaures.

Sur le même site, ils ont également trouvé ce qui semble être les restes fossilisés de leurs victimes. Les roches dans lesquelles ils ont trouvé les crânes et les squelettes de Thalassotitan sont pleines d'os partiellement digérés d'autres mosasaures et plésiosaures (reptiles à long cou). Les dents et les restes de ces animaux montrent qu'ils ont été partiellement rongés par l'acide. Cela suggère qu'ils ont été tués, mangés et digérés par un grand prédateur, qui a ensuite recraché les os. Les scientifiques disent qu'ils ne peuvent toujours pas être sûrs que Thalassotitan les a mangés, mais cela correspond au profil du tueur et les preuves font de lui le principal suspect.

Les Thalassotitan n'étaient qu'une des douze espèces qui vivaient dans les eaux au large du Maroc. Et bien qu'ils ne représentaient qu'une fraction de toutes les espèces qui vivaient dans les océans, le fait que les prédateurs soient si hétérogènes implique que les niveaux inférieurs de la chaîne alimentaire étaient également diversifiés, de sorte que les océans pouvaient tous les nourrir. Cela signifie que l'écosystème marin n'était pas en déclin avant l'impact de l'astéroïde.