Astéroïde 2018 VP1 : une menace pour la Terre le 2 novembre prochain ?

L'astéroïde 2018 VP1 menace-t-il de percuter la Terre le lundi 2 novembre prochain, veille de l'élection américaine ? Selon le Center for Near Earth Objectif Studies, 2018 VPA n'a qu'une chance sur 240 de nous percuter !

Astéroïde 2018 VP1
L'astéroïde 2018 VP1 a une chance sur 240 d'entrer en collision avec la Terre le 2 novembre prochain.

L'astéroïde 2018 VP1 menace-t-il vraiment la Terre ? En tout cas, si sa taille est relativement petite, la date de l'impact fait beaucoup parler d'elle ! 2018 VP1 pourrait en effet entrer en collision avec la Terre le 2 novembre prochain, veille de l'élection américaine. Si 2018 VP1 passionne les amateurs d'astronomie, certains électeurs américains suivent également avec beaucoup d'intérêt cet astéroïde. Car avec une date d'impact estimée au 2 novembre (veille de l'élection), certains y voient un signe aux États-Unis !

Un risque très limité ?

Selon le Center for Near Earth Objects Studies de la NASA, le risque de collision avec la Terre est en effet très limité. Selon les experts, 2018 VP1 n'a qu'une chance sur 240 de percuter la Terre. Par ailleurs, ses dimensions n'inquiètent pas vraiment les experts puisque l'objet mesure seulement 2 mètres sur 91 centimètres et ne pèse qu'une quinzaine de kilos.
Un objet d'une aussi petite taille ne menace donc pas la Terre. Si l'astéroïde 2018 VP1 venait à entrer en collision avec la Terre, l'objet ne supporterait pas son entrée dans l'atmosphère. Il se désintègrerait et deviendrait une simple étoile filante. Le risque qu'il percute la Terre est donc inévitablement proche de 0 (0,41%) et il est certain qu'il n'occasionnera aucun dégât étant donné sa petite taille.

Bon coup de com' chez Oreo !

Pour certaines entreprises, une menace de collision entre un astéroïde et la Terre peut être une aubaine en matière de communication ! L'entreprise Oreo s'est en effet préparée à "la fin du monde" en enfermant ses biscuits et la recette de ses biscuits dans un bunker et pas n'importe lequel. La marque a en effet annoncé avoir entreposé ses biscuits dans un bunker situé dans le nord de la Norvège.

Oreo
Gros coup de com' chez Oreo : la marque a placé dans un bunker ses fameux biscuits.

Ce lieu n'a pas été choisi au hasard car l'île du Svalbard héberge en effet plusieurs bunkers dans le permafrost. C'est ici que l'on retrouve la plus grande réserve de graines au monde et le data center le plus sûr au monde. La marque a par ailleurs dévoilé les secrets de cette mise en sûreté de ses biscuits. Selon la marque, les biscuits ont été empaquetés dans une couche de mylar (film de polyester) prévue pour résister à des températures comprises entre -60°C et +150°C.