tameteo.com

Vers un hiver rigoureux et neigeux ? Découvrez les dernières tendances

Après un été en demi-teinte, l’heure est aux projections vers la saison hivernale, particulièrement importante pour la montagne et après une année de pause en raison de la pandémie. À quoi faut-il s’attendre ? Voici les dernières tendances saisonnières.

La neige sera-t-elle présente cet hiver à la montagne et dans les plaines ? Les dernières tendances ne vont pas spécialement en ce sens pour le moment..
La neige sera-t-elle présente cet hiver à la montagne et dans les plaines ? Les dernières tendances ne vont pas spécialement en ce sens pour le moment..

À cette période de l’année, les amoureux de la montagne et de la neige attendent avec impatience l’arrivée du froid et de l’or blanc, d’abord en montagne puis dans un second temps en plaine. C’est chose faite sur les reliefs depuis le début de semaine avec parfois plus de 10 cm tombés à moyenne altitude. Pour les zones de plaine, il va falloir patienter encore un peu car même si des gelées peuvent se produire, c’est uniquement par temps sec. Il est en effet encore un peu tôt pour qu’un froid humide suffisamment important pour avoir de la neige en plaine s’installe sur notre territoire. Rien n’est d’ailleurs acquis car si l’on regarde ce qu’il s’est passé lors de l’hiver dernier, en dehors d’une petite vague de froid du 8 au 14 février qui a touché la moitié nord, c’est une douceur parfois marquée qui s’était imposée… Alors quid de cet hiver 2021-2022 ?

Le mois de décembre, le plus froid de l’hiver ?

Selon les derniers scénarios, décembre pourrait en quelque sorte ressembler à ce mois de novembre. En effet, de puissantes hautes pressions devraient s’imposer sur une bonne partie ouest de l’Europe, garantissant un temps largement plus sec que la normale. Les perturbations atlantiques seront rares avec un déficit pluviométrique pouvant atteindre -30 à -50 %. C’est finalement en Méditerranée où les précipitations pourraient être les plus présentes en raison de la circulation de minimums dépressionnaires. S’il s’agira de pluie en plaine, la neige sera en revanche bien présente en montagne, que ce soir sur la Corse, les Alpes du Sud ou encore la partie orientale des Pyrénées. Les autres reliefs ne verront en revanche pas beaucoup de neige tomber. 

A l'image des températures minimales négatives prévues ce week-end, le froid pourrait bien dominer une grande partie du mois de décembre.
A l'image des températures minimales négatives prévues ce week-end, le froid pourrait bien dominer une grande partie du mois de décembre.

Qui dit anticyclone en hiver dit souvent froid. Avec un flux orienté à l’est-nord-est, les températures seront souvent inférieures aux normales de saison. Quoiqu’il en soit, si ce flux est faible et que le froid d’origine russe ou scandinave ne parvient pas jusqu’à nous, le froid sera présent la nuit en raison d’un ciel souvent dégagé et favorisant ainsi la baisse des températures. En revanche, dans ces conditions, le mercure affichera un niveau plus proche de la normale l’après-midi. Pour l’heure, un déficit de l’ordre de -0,5°C en moyenne est envisagé, ce qui pourrait bien faire de ce mois de décembre le plus froid de l’hiver… À suivre !

Douceur et humidité au rendez-vous de 2022

La deuxième partie de l’hiver pourrait être plus propice aux stations de ski en raison du retour des perturbations atlantiques. L’humidité pourrait ainsi très largement dominer aussi bien en janvier qu’en février avec une succession de zones de pluies en provenance de l’océan. Un excédent important de précipitations est envisagé, de l’ordre de +20 à +40 % en janvier, atteignant ponctuellement plus de 50 % pour le dernier mois de l’hiver. Dans ces conditions, la montagne sera copieusement enneigée mais attention, surtout en haute altitude car lorsque les précipitations viennent de l’ouest, elles arrivent avec une certaine douceur et les stations situées en dessous de 1500 mètres pourraient bien voir essentiellement la pluie tomber… 

De l’humidité et de la douceur ! Avec un vent dominant d’ouest à sud-ouest, les températures seront le plus souvent supérieures aux normales de saison au nord comme au sud, avec un excédent pouvant dépasser les +1°C. Mais gare aux « petits » épisodes de froid… À l’image de ce qu’il s’est passé en février dernier, froid et neige se sont invités durant quelques jours dans le nord du pays et la Bretagne s’était quasiment retrouvée paralysée par la neige ! Pourtant, ce mois de février 2021 avait affiché un excédent de + 2,4°C. Tout reste donc possible !