tameteo.com

Tempêtes Dudley et Eunice : le nord de la France touché dès mercredi

Après plus d’un mois de blocage anticyclonique, les conditions météo se sont dégradées avec le retour des perturbations atlantiques. Elles s’accompagneront de vents tempétueux entre mercredi et vendredi avec des rafales jusqu’à 150 km/h sur le nord-ouest de l’Europe.

Agitation en vue sur les côtes du nord-ouest avec de fortes vagues et des vents tempétueux.
Agitation en vue sur les côtes du nord-ouest avec de fortes vagues et des vents tempétueux.

C’est un véritable défilé de perturbations qui s’est mis en place lundi avec l’anticyclone qui a laissé sa place aux basses pressions venues de l’Atlantique. Ainsi, les zones de pluies s’enchaînent sur la France, avec à la clé également de bonnes chutes de neige en montagne. Autre paramètre qui est venu s’ajouter à la situation : c’est le vent. Avec des dépressions parfois très creuses circulant entre les îles britanniques et la mer du Nord, des tempêtes sont ainsi attendues, touchant en particulier le nord du pays.

Tempête Dudley : des vents à 100 km/h dans les Hauts-de-France

Une première dépression baptisé Dudley issue du vaste système présent sur l’Atlantique Nord va circuler entre mercredi et jeudi depuis le nord de la Grande-Bretagne jusqu’au Danemark, tout en continuant à se creuser, avec une pression de l’ordre de 970 à 975 hPa. La conséquence directe sera le net renforcement du vent attendu dès mercredi midi outre-Manche avec des rafales de l’ordre de 100 km/h dans l’intérieur des terres, jusqu’à 120 km/h sur les côtes irlandaises et écossaises et même 130 km/h sur les reliefs. Le vent faiblira progressivement la nuit suivante, à mesure que la dépression s’éloignera en mer du Nord.

En se décalant vers le Danemark, la zone de vents tempétueux gagnera le nord de l’Allemagne, les Pays-Bas, le littoral belge mais aussi les Hauts-de-France. Des pointes à 100 km/h seront alors possibles entre le début de soirée et le milieu de nuit sur le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme. Des valeurs similaires sont également attendues des côtes de la mer du Nord jusqu’à la côte d’Albâtre. Plus au sud, depuis le littoral de la Manche jusqu’au Grand Est, il s’agira d’un coup de vent assez classique avec des bourrasques atteignant généralement 70 voire 80 km/h.

Tempête Eunice : 120 km/h en France, 150 km/h outre-Manche

La seconde tempête, nommée Eunice, est prévue en fin de semaine, circulant plus au sud que la précédente mais avec une pression identique en son centre, de l’ordre de 970 hPa. Selon les dernières prévisions, elle devrait longer les côtes sud de l’Irlande avant de traverser le Pays de Galles puis l’Écosse. Les rafales s’annoncent particulièrement puissantes en deuxième partie de nuit de jeudi à vendredi, atteignant 150 km/h sur le littoral, voire localement plus sur les caps exposés. Dans les terres, des pointes au-delà de 120 voire 130 km/h sont à craindre, notamment en Irlande et en Angleterre.

Rafales de vents attendues vendredi matin au passage de la tempête Eunice sur les îles britanniques (via tameteo).
Rafales de vents attendues vendredi matin au passage de la tempête Eunice sur les îles britanniques (via tameteo).

En France, c’est en fin de matinée vendredi que les vents deviendront tempétueux avec des rafales de l’ordre de 100 à 120 km/h sur le littoral des Hauts-de-France et dans l’intérieur du Nord et du Pas-de-Calais. De la Bretagne au Grand Est, il s’agira là encore d’un coup de vent mais un peu plus puissant que durant la nuit de mercredi à jeudi avec des rafales soufflant jusqu’à 80 voire 90 km/h. Par ailleurs, avec un coefficient de marée de 91 à la pleine mer de la fin de journée, une surcote de l’ordre de 30 à 40 cm est à craindre sur les côtes de la Manche et de la mer du Nord ainsi que de fortes vagues.

Si la situation ne s’annonce pas exceptionnelle en France, la prudence devra néanmoins être de mise sur les côtes du nord-ouest en cette période de vacances scolaires et après une longue période de temps calme. Dans ces conditions, les balades sur les jetées ou encore les sorties en mer seront à proscrire.