Retour de la pluie sur le nord : déjà la fin de l'été ?

À l'image de la fin de semaine dernière, une dégradation concerne la moitié nord en cette journée du 14 Juillet. Est-ce déjà un signe que le soleil et la chaleur ne seront pas durables cet été dans les régions septentrionales ou est-ce simplement très temporaire ? Éléments de réponse.

Le bleu a du mal à dominer durablement dans la moitié nord en ce début d'été alors qu'à l'inverse, soleil et chaleur sont omniprésents au sud.
Le bleu a du mal à dominer durablement dans la moitié nord en ce début d'été alors qu'à l'inverse, soleil et chaleur sont omniprésents au sud.

Et si cet été 2020 était "normal" ? Les dernières tendances à long terme envisageaient ce scénario qui semble se confirmer de jour en jour. Un été "normal" rime ainsi souvent avec soleil et chaleur dans les régions méridionales alors que plus au nord, et même si on a parfois tendance à l'oublier, le climat est dominé par les courants océaniques. Et ce sont eux qui régissent le temps de ces régions au gré des poussées anticycloniques venues des Açores ou d'ailleurs et des perturbations nuageuses et pluvieuses ayant le plus souvent pour origine l'Atlantique. Reste à savoir maintenant quelle influence sera la plus présente ces prochaines semaines...

Retour en force de l'anticyclone en fin de semaine

Pour cette Fête Nationale, les hautes pressions se retirent sur le Proche Atlantique, permettant ainsi à un front faiblement pluvieux de glisser des îles britanniques vers la France, traversant ainsi la moitié nord. Si les pluies s'annoncent faibles et éparses, les nuages sont eux largement présents et avec un vent s'orientant au secteur nord à nord-ouest, les températures chutent nettement pour perdre 3 à 5°C en moyenne, repassant même en dessous des normales de saison de la Bretagne au nord de la Seine. Plus au sud, l'été se poursuit avec quelques orages en montagne et des températures autour des 30°C.

Mercredi, avec ce courant de nord-nord-ouest, le ciel restera chargé sur les deux tiers est avec encore quelques averses possibles. Soleil et chaleur perdront ainsi encore du terrain pour résister uniquement dans les régions méditerranéennes. Jeudi sera quant à lui une journée de transition avec davantage de soleil près de l'Atlantique alors que les nuages resteront nombreux avec quelques ondées dans l'est. Mais c'est véritablement à partir de vendredi que l'anticyclone fera son retour en force, protégeant à nouveau tout le pays avec du soleil et de la chaleur pour tous. Le week-end prochain, les 30°C seront régulièrement atteints au nord tandis que des pointes à plus de 35°C seront possibles plus au sud.

Déjà le spectre de la sécheresse ?

Ce temps chaud et ensoleillé devrait se maintenir tout au long de la semaine prochaine, éloignant ainsi le risque de nouvelle dégradation au nord, comme au sud, pour les vacanciers avec seulement quelques orages en montagne. Néanmoins, si cette tendance à long terme est une bonne nouvelle pour le tourisme, elle pourrait devenir inquiétante sur le front de la sécheresse. Les précipitations se faisant rares depuis un mois, le niveau des nappes phréatiques s'oriente ainsi à la baisse et les premiers arrêtés de restrictions de l'eau ont été déclenchés dans quelque 24 départements, c'est tout de même deux fois moins que l'année dernière à la même époque.

Après un mois de juin parfois assez mitigé, ces deux dégradations temporaires et limitées dans la moitié nord ne viennent donc pas remettre en cause les tendances météo pour la suite de l'été. Il faut juste se montrer un peu patient dans le nord et surtout le nord-ouest où les températures sont encore un peu à la traîne et où le soleil est régulièrement chasser par les nuages. La deuxième quinzaine de juillet devrait ainsi connaître une météo estivale bien plus homogène, même si la chaleur la plus forte continuera de concerner la moitié sud... Logique, pour un été "normal" !