Météo hivernale : les régions touchées par la neige en fin de semaine

Alors qu’une masse d’air froid s’est installée depuis quelques jours, l’arrivée d’humidité par le nord en fin de semaine va générer des chutes de neige jusqu’en plaine. Quelles régions seront touchées et à quelles quantités faut-il s’attendre ? Le point sur les dernières prévisions.

La neige s'invitera jusqu'en plaine en fin de semaine, et notamment en vallée grenobloise.
La neige s'invitera jusqu'en plaine en fin de semaine, et notamment en vallée grenobloise.

Depuis dimanche, un flux de secteur nord à nord-est s’est mis en place sur le pays en liaison avec le positionnement de l’anticyclone sur l’Irlande. Ainsi, une masse d’air froid a gagné la plupart des régions avec à la clé une chute des températures et un ressenti franchement hivernal sous l’effet d’une bise sensible. En seconde partie de semaine, le vent tournera au nord-ouest avec une masse d’air devenant maritime. Le ressenti sera, alors, certes moins désagréable mais l’humidité s’annonce plus présente avec le retour des précipitations. La neige va ainsi se manifester à des altitudes de plus en plus basses et parfois même jusqu’en plaine.

Importantes chutes de neige sur tous les massifs

C’est donc en montagne où la neige tombera en premier lieu. Cela débute dès ce mercredi, en liaison avec l’épisode d’intempéries sur le Languedoc-Roussillon. Les fortes pluies attendues se transformeront ainsi en neige sur la barrière pyrénéenne dès 1300 à 1500 mètres d’altitude. Les flocons tomberont en continu jusque dans la nuit de mercredi à jeudi avec d’une manière générale de 10 à 20 cm mais jusqu’à 1 mètre sur la partie orientale de la chaîne et en particulier sur les Pyrénées catalanes et le Canigou. Jeudi, les chutes de neige se feront plus rares, tout en gagnant les Alpes au-dessus de 1400 m.

À partir de vendredi, la limite pluie-neige va nettement s’abaisser alors que l’activité dépressionnaire présente en Méditerranée maintiendra l’alimentation humide dans le sud et le sud-est. Ainsi, il neigera dès 600 m en Auvergne et sur les massifs des Savoies et de l’Isère et à partir de 800 m sur les Pyrénées. Quant au dernier week-end de novembre, une perturbation en provenance de la Manche traversera tout le pays, apportant de nouvelles chutes sur toutes les montagnes. Des averses prendront ensuite le relais dimanche et lundi.

Les cumuls dépasseront ponctuellement 1,50 m de neige fraîche en seulement quelques jours sur la chaîne des Pyrénées.

D’ici le début de semaine prochaine, les quantités attendues atteindront 30 à 40 cm dans les Vosges et le Jura et entre 40 et 50 cm en Auvergne et dans les Alpes. Les Pyrénées, favorisées dans ce genre de configuration, s’apprêtent à connaître des cumuls importants, dépassant ponctuellement le mètre 50 de neige fraîche en seulement quelques jours.

Des flocons dans les plaines du nord et de l’est

La perturbation qui traversera le pays au cours du week-end drainera une nouvelle coulée d’air froid. Ainsi, les premières précipitations se produiront sous forme de pluie en plaine avant d’être progressivement remplacées par la neige. Dès la soirée de vendredi, les flocons tomberont sur les plateaux du nord-est, dès 300 à 400 m entre la Bourgogne, la Lorraine et l’Alsace. Dans la nuit, la neige gagnera les vallées alpines, y compris la région grenobloise.

Probabilités de pluie et de neige pour la matinée de samedi (carte via tameteo)
Probabilités de pluie et de neige pour la matinée de samedi (carte via tameteo)

En matinée de samedi, des averses s’organiseront dans l’ouest. Si elles tomberont le plus souvent sous forme de pluie, la neige n’est pas exclue temporairement sur les collines de Normandie aux premières heures du jour et sous les plus fortes précipitations. En soirée, le risque gagnera à nouveau le quart nord-est et les vallées du centre-est. Même programme pour la journée de dimanche dans les régions septentrionales et jusqu’aux frontières de l’est avec des quantités qui devraient néanmoins rester assez faibles. Dans la plupart des cas, les sols pourront blanchir mais les accumulations resteront relativement limitées.

Il s’agit là du premier épisode hivernal de la saison en plaine mais non exceptionnel à cette période de l’année dans ces régions. Il restera largement plus limité que celui qui avait touché le centre-est mi-novembre 2019 avec des cumuls atteignant alors une dizaine de centimètres à Lyon et Saint-Etienne.