Canicule en Méditerranée : jusqu'à 50°C prévus, quels pays concernés ?

Sous l'effet de hautes pressions et avec une masse d'air de plus en plus chaude, des températures exceptionnellement élevées sont attendues ce week-end sur le sud-ouest de l'Europe. Des records absolus devraient ainsi être battus.

Un dôme de chaleur va générer une canicule exceptionnelle ce week-end du Maghreb au sud-ouest de l'Europe.
Un dôme de chaleur va générer une canicule exceptionnelle ce week-end du Maghreb au sud-ouest de l'Europe.

Certains ont découvert ce phénomène à la fin du mois de juin lorsque la température atteignait 49,6°C au Canada et pourtant, il existe depuis très longtemps et se produit régulièrement en été. Seulement voilà, avec le réchauffement climatique, les situations de dôme de chaleur sont accentuées avec des valeurs toujours plus élevées. C'est ce que s'apprêtent à vivre plusieurs pays méditerranéens et du sud-ouest de l'Europe au cours de ce week-end avec des valeurs exceptionnelles et de probables nouveaux records à la clé. Cette chaleur gagnera même la France dimanche dans une moindre mesure.

Jusqu'à 50°C au Maghreb et 48°C en Espagne

Depuis plusieurs jours, les thermomètres dépassent régulièrement la barre des 40°C entre le Maroc et l'Algérie avec même des pointes à 50°C dans le désert algérien. Ce week-end, la chaleur gagnera encore en intensité, à tel point que cette barre des 50°C pourrait être localement franchie, comme dans les régions de Fès (record de 46,4°C probablement battu) voire de Marrakech (record de 49,6°C sans doute approché). Ainsi, le record de chaleur national au Maroc établi le 13 juillet 1961 à Smara avec une valeur de 50,3°C pourrait être battu. Il n'est pas impossible non plus que le record à l'échelle du continent africain soit approché voire battu. Il avait été établi le 5 juillet 2018 à Ouargla, en Algérie, avec une valeur de 51,3°C, soit 10°C de plus que la normale à cette période de l'année.

Autre pays particulièrement touché par ce dôme de chaleur : l'Espagne. Alors qu'il ne faisait pas plus de 36 à 37°C ce jeudi, les maximales vont faire un bon en avant ce vendredi et surtout ce week-end. Samedi après-midi, dans une large moitié sud de l'Espagne mais aussi du Portugal, les maximales seront comprises entre 40 et 45°C sous abri. Il fera encore un peu plus chaud dimanche avec des pointes à 47 voire 48°C modélisées, notamment en Andalousie. De même, la chaleur gagnera du terrain vers le nord avec par exemple jusqu'à 43°C prévus à Madrid. Dans ces conditions, des records devraient tomber comme celui de 46,6°C établi par Séville le 23 juillet 1995. Le record national espagnol de 47,3°C datant du 13 juillet 2017 à Montoro pourrait également être approché.

Très fortes chaleurs en France dimanche

Cette chaleur étouffante finira par franchir la barrière pyrénéenne au cours du week-end. Dimanche après-midi, le seuil de très forte chaleur fixé à 35°C sera ainsi dépassé dans plusieurs départements comme la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne ou le Var. C'est dans ce dernier qu'il fera le plus chaud avec jusqu'à 37 voire 38°C attendus. Dans le reste de la moitié sud, le mercure variera le plus souvent de 28 à 34°C. Plus au nord, les maximales seront contrastées avec seulement 17 à 20°C en Bretagne et 23 à 25°C dans le quart nord-est.

Températures maximales prévues dimanche après-midi.
Températures maximales prévues dimanche après-midi.

Mais ce pic de chaleur dominical n'excédera pas 24 heures. En effet, dès lundi, une zone dépressionnaire va se positionner sur les îles britanniques, influençant le temps mais aussi les températures. Avec un flux d'ouest à nord-ouest, de l'air océanique va faire perdre au mercure jusqu'à 10°C en l'espace de quelques heures. Lundi après-midi, il ne dépassera plus les 18 à 21°C au nord d'une ligne Bordeaux/Lyon. Il n'y a qu'entre le Languedoc, la basse vallée du Rhône, la région PACA et surtout la Corse où les 30°C seront encore atteints ou dépassés. Lundi aussi, les températures chuteront nettement entre le Maghreb et la Péninsule Ibérique, mettant alors fin à cette canicule exceptionnelle.