Zealandia : ce continent submergé finit par nous dévoiler ses secrets

Dans les profondeurs de l'océan Pacifique se cache un continent englouti découvert récemment. Et pour la première fois, des chercheurs ont pu cartographié ce nouveau continent baptisé Zealandia (ou Zélande en français).

Navire Falkor Projet Seabed 2030
Durant 28 jours, les chercheurs de l'Université du Queensland sont restés à bord du navire de recherche Falkor afin de cartographier et de récolter des données sur le continent englouti Zealandia.

Plus vaste que l'Inde, la Zélande - connue aussi sous le nom de Te Riu-a-Māui en maori - réunit tous les critères pour être qualifiée de continent, même si elle est largement immergée sous l'océan Pacifique. Découverte récemment, son exploration n'a fait que commencer et cette masse continentale est prête à nous révéler peu à peu ses secrets et son histoire.

Les trois critères qui font de Zealandia un continent :

Composée de 5 millions de kilomètres carrés et plus grand que le Groenland, ce continent est pourtant passé inaperçu durant des siècles à cause de ses 94% de surface engloutie à 1 100 mètres de profondeur en moyenne. Seules la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie et les îles Norfolk font parties de sa surface visible. Cette masse de croûte continentale s'est submergée il y a environ 23 millions d'années.

La nature géologique de Zealandia, son épaisseur, sa composition et la densité du sous-sol sont typiques d'une croûte continentale. Tout comme sa taille : car cette structure géologique est de loin supérieure à celle du sous-continent indien de 3,3 millions de km2. Et autre critère pour faire de la Zélande un continent : son histoire, puisqu'elle est bien séparée géologiquement de l'Australie, depuis au moins 65 millions d'années.

Et depuis peu, les scientifiques ont décidé d'explorer au-delà de la surface visible et de faire une série de cartes détaillées de la surface immergée de la Zélande. Les données géoscientifiques ont non seulement confirmé sa localisation, mais ont également révélé les lignes sismiques, les origines tectoniques et la séparation entre l'Asie et la Zélande.

L'histoire du huitième continent du monde :

Ce continent "caché" est partiellement cartographié, grâce à une expédition de cartographie en eau profonde dirigée par l’Université du Queensland (Australie) en collaboration avec le Schmidt Ocean Institute. Les chercheurs ont exploré la limite nord-ouest du continent situé dans le parc marin de la mer de corail du Queensland. Les données récoltées permettent de comprendre la structure complexe entre les différentes plaques.

Derya Gürer, scientifique en chef, a passé 28 jours en mer à bord du navire de recherche Falkor du Schmidt Ocean Institute : "Le fond marin regorge d'indices permettant de comprendre l'histoire géologique complexe des plaques continentales australienne et zélandaise". Zealandia s'est affaissée après s'être détachée du supercontinent Gondwana, alors relié à l'Australie et l'Antarctique, il y a 83 à 79 millions d'années.

Ces données cartographiques alimenteront également un projet plus important : Seabed 2030, visant à rendre accessible au public une carte complète du fond océanique d’ici 2030.