Une puissante "rivière de pierres" découverte sous la mer des Caraïbes

Même s'il semble que beaucoup de choses sur notre planète ont été découvertes, quelque chose de nouveau émerge chaque jour. Comme la découverte récente d'une équipe de géologues qui ont observé et sont entrés dans la mer des Caraïbes, où ils ont trouvé un puissant "fleuve de roches".

Les géologues découvrent que la tectonique des plaques se déplace à travers une couche sous-jacente plus chaude et plus douce appelée asthénosphère (crédit : UH)
Les géologues découvrent que la tectonique des plaques se déplace à travers une couche sous-jacente plus chaude et plus douce appelée asthénosphère (crédit : UH)

Les géologues pensent depuis longtemps que les plaques tectoniques se déplacent parce qu'elles sont entraînées vers le bas par leur poids et qu'une couche plus douce et chaude appelée asthénosphère sert de lubrifiant passif.

Mais récemment, une équipe de géologues de l'Université de Houston (UH) a découvert que la couche coule en fait vigoureusement, se déplaçant assez rapidement pour entraîner les mouvements des plaques.

Des chercheurs de la Faculté des sciences naturelles et mathématiques de l'UH ont observé des changements infimes dans l'attraction gravitationnelle détectée par satellite dans les Caraïbes et dans les images de tomographie du manteau, similaires à un CAT Scan, de son asthénosphère. Ils ont trouvé une "rivière de roches" chaude qui coule de l'océan Pacifique à travers une porte d'entrée au-dessous de l'Amérique centrale et au milieu de la mer des Caraïbes.

Cette "rivière de roches" souterraine a commencé à couler il y a environ huit millions d'années, lorsque la porte d'entrée de l'Amérique centrale s'est ouverte, soulevant le fond marin sus-jacent de plusieurs centaines de pieds et s'inclinant au nord-est vers les Petites Antilles..

D'excellentes découvertes en géologie

"Sans le soutien supplémentaire généré par ce flux dans l'asthénosphère, certaines parties de l'Amérique centrale seraient toujours en dessous du niveau de la mer. Les océans Atlantique et Pacifique seraient ainsi connectés sans avoir besoin du canal de Panama", a déclaré le co-auteur de l'étude, Lorenzo Colli, professeur. assistant en géophysique, géodynamique et structure du manteau au Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère.

Ces découvertes ont des implications pour comprendre la forme de la surface de la Terre, son évolution dans le temps à travers l'apparition et la disparition des mers peu profondes, des ponts terrestres et des forces qui déplacent les plaques tectoniques et provoquent des tremblements de terre..

Une image de la surface déformée de la Terre des Caraïbes montre son inclinaison due au manteau coulant vers l'est sous les Caraïbes qui pousse vers le haut des Caraïbes occidentales.
Une image de la surface déformée de la Terre des Caraïbes montre son inclinaison due au manteau coulant vers l'est sous les Caraïbes qui pousse vers le haut des Caraïbes occidentales.

Une autre découverte fascinante, selon les chercheurs, est que l'asthénosphère se déplace de 15 cm par an, ce qui est trois fois plus rapide qu'une plaque moyenne.

"Cela remet en question la notion descendante selon laquelle la subduction est toujours le moteur", a expliqué Jonny Wu, co-auteur de l'étude et professeur adjoint de géologie structurale, de tectonique et de structure du manteau.

"Les plaques qui bougent le font comme un palet de hockey et sont lubrifiées par le bas. Au lieu de cela, nous constatons que la table de hockey impose ses propres courants sur le palet en mouvement, créant un mouvement de bas en haut qui n’a pas été bien reconnu, et cela est quantifié ici », a ajouté Wu.