StoreWindows10

Une météo de tous les records !

Arrivée du printemps ou pas ? Les conditions restent en tout cas hivernales en ce premier jour du printemps sur le calendrier. Une météo pas franchement de saison et qui s'accompagne de nombreux records !

Marc Hay Marc Hay 20 Mars 2018 - 15:42 UTC
froid en france
Le froid était encore glacial ce matin avec un ressenti par endroits proche de -10 degrés !

Qui a dit que ce mardi 20 mars 2018 marquait l'arrivée du printemps sur le calendrier ? À en croire les températures minimales relevées au petit matin, difficile de dire que cette journée s'annonce printanière ! Les valeurs étaient très souvent négatives et le ressenti était encore polaire en raison du vent de secteur nord-est très sensible. Le mercure n'a pas dépassé -5.1°C à Nancy, -5°C à Langres, -2.2°C à Abbeville, -3.1°C à Saint-Quentin, -2.3°C à Rouen, -1.5°C à Orléans, -2.7°C à Trappes, -1.2°C à Paris et -0.2°C à Nantes.

Si les températures étaient négatives ce matin, il faut dire que nous partions d'assez loin ! Des records de froid ont même été enregistrés hier après-midi. Nous étions pourtant à 24 petites heures du printemps ... Preuve de ce froid glacial, aucun dégel n'a été observé par endroits. La température n'a pas dépassé les -1.2°C au meilleur moment de la journée dans le Calvados à Le Gast ou encore à Lignéville dans les Vosges avec -0.7°C. Les températures sont également restées négatives en journée à Busson en Haute-Marne (-0.5°C) ou encore à Saint-Arnoult dans l'Oise avec une maximale de -0.1°C.

Parmi les records de froid enregistrés hier, la ville de Trappes dans les Yvelines a affiché une maximale de 0.1°C battant le record pour une deuxième quinzaine de mars (0.6°C le 19 mars 1975). Rouen bat également le record de 1.3°C qui datait du 20 mars 1980 avec une maximale hier après-midi qui n'a pas dépassé 0.7°C. Record pulvérisé également au Havre avec une température de 1.6°C hier après-midi contre 3.0°C le 27 mars 1952.

Un record vieux de 130 ans !

Paris ne fait pas exception. Ces 48 dernières heures, le mercure n'a pas dépassé en journée les 2°C. Deux journées consécutives sous la barre des deux degrés à cette période de l'année, c'est tout simplement du jamais vu depuis 1888, soit depuis 130 ans ! Fort heureusement, il n'y aura pas de 3ème journée consécutive puisque le mercure affichait ce mardi après-midi 8 degrés en milieu d'après-midi. Une température moins froide mais toujours 5 degrés sous la normale de saison.

un peu moins froid
Les températures maximales ont repris quelques couleurs ce mardi mais restent inférieures aux normales.

Si des records de froid ont été battus, les températures ont tout de même repris quelques couleurs ce mardi après-midi. Malgré la hausse du mercure, les valeurs ce mardi après-midi étaient souvent 4 à 10 degrés sous les normales de saison. Pour rappel, la normale à cette époque de l'année est de 13°C l'après-midi sur la moitié nord et de 15°C sur la moitié sud. La température a atteint 8°C à Paris ce mardi après-midi, 9°C à Saint-Nazaire, 8°C à Bordeaux, 9°C à Bergerac. La douceur était un peu plus marquée sur le sud-est du pays avec 11°C à Marseille, 13°C à Nice et 15°C à Toulon.

Malgré la remontée évidente du mercure cet après-midi, les conditions hivernales vont encore perdurer au moins jusqu'à la fin du mois. Les gelées seront d'ailleurs encore bien présentes mercredi matin. Le mercure ne devrait pas dépasser -4°C à Mulhouse ou Nevers et -3°C à Strasbourg et à Reims. La température devrait toutefois repasser dans le positif à Paris avec une minimale de 1 petit degré mais les températures en banlieue resteront négatives. Une hausse des maximales devrait également s'opérer en journée sur le sud-ouest du pays.

Publicité