Gros coup de chaud en Belgique et aux Pays-Bas !

C'est une mi-septembre historique pour le nord de la France, la Belgique et les Pays-Bas. Pour la première fois en septembre, et à une semaine de l'équinoxe d'automne, la barre des 35°C a été franchie mardi dans de nombreuses localités.

Bruxelles
A Bruxelles, où il a fait 34°C mardi, la normale de saison est en principe de 19°C, soit un écart de 15 degrés à la normale !

Le changement climatique s'accélère indéniablement, et plus aucune région d'Europe n'est à l'abri, ni-même les contrées les plus au nord. Mardi, des records absolus de chaleur ont été battus dans le nord de la France, la Belgique et les Pays-Bas, alors que l'équinoxe de septembre n'est plus qu'à une semaine d'intervalle.

Dans ces deux pays, il n'avait jamais fait aussi chaud pour un mois de septembre, et les températures relevées mardi se situent environ 15 degrés au-dessus des normales saisonnières ! Retour sur cet épisode de chaleur exceptionnel.

Une pluie de records au nord

Les fortes chaleurs qui ont touché la France et l'Europe de l'Ouest en début de semaine (et qui se poursuivent dans une moindre mesure) sont dues à la remontée d'un air torride en provenance d'Afrique du nord. A cette époque de l'année, de fortes chaleurs sont encore souvent observées sur le sud du continent, mais elles sont bien plus rares au nord.

Toujours est-il que mardi 15 septembre, le nord de la France, la Belgique et les Pays-Bas ont connu des températures caniculaires, jamais observées auparavant après une première décade de septembre.

La région des Hauts-de-France a connu une pluie de records de chaleur pour un mois de septembre, dont certains dataient parfois de plusieurs décennies. C'est le cas à Beauvais, Roubaix, Albert, Cambrai... A Lille, on a relevé jusqu'à 35.1°C, battant largement le record de 1949 de 33.8°C. Fait d'autant plus remarquable, ce record datait du 5 septembre, soit 10 jours calendaires avant le record de 2020 !

Plus de 35°C en Belgique et aux Pays-Bas

Le seuil des très fortes chaleurs s'est étendu jusqu'au sud des Pays-Bas, où on a également dépassé les 35°C pour la première fois en septembre. Il a fait 35.1°C à Gilze-Rijen, une commune située à quelques kilomètres de la frontière Belge.

En Belgique justement, la barre des 35°C a été dépassée à Charleroi, avec jusqu'à 35.4°C. De nombreuses localités ont également battu leur record mensuel de chaleur, comme Uccle, Spa, Saint-Hubert, Elsenborn, Dourbes, etc.

A cette période de l'année, la température maximale devrait s'élever aux alentours de 20°C selon les normales saisonnières. Enregistrer des valeurs 15 degrés au-dessus de la normale est exceptionnel. A Uccle par exemple, il faut remonter à 1919 pour voir deux journées consécutives de septembre franchir les 30°C.

Des vagues de chaleur de plus en plus tardives

Le nord de l'Europe n'est donc pas épargné par le changement climatique. La station Météo-France de Lille-Lesquin en est une parfaite illustration. Les records mensuels absolus des mois de juillet, août et septembre ont tous été battus entre 2019 et 2020 ! En juillet 2019, la barre des 40°C été franchie pour la première fois dans ce secteur.

Les vagues de chaleur ont tendance à s'étendre dans le temps, en commençant de plus en plus tôt (juin), et se terminant de plus en plus tard (septembre).

En Belgique, l'augmentation moyenne des températures pourrait s'élever à +5°C d'ici la fin du siècle, avec des phénomènes d'îlots urbains accrus étant donné la forte urbanisation du pays.