Record : l'après-midi le plus chaud jamais mesuré en septembre !

Cette vague de fortes chaleurs avait été qualifiée d'exceptionnelle par les météorologues dès la semaine dernière... Les records de températures observés ce lundi viennent confirmer cette prévision alors que cet épisode est loin d'être terminé !

Les vacanciers de septembre s'en sont donné à cœur joie ce lundi, avec cette chaleur exceptionnelle pour la saison !
Les vacanciers de septembre s'en sont donné à cœur joie ce lundi, avec cette chaleur exceptionnelle pour la saison !

Après juin, juillet et août, voici le mois de septembre qui s'accompagne, comme ses prédécesseurs, d'un épisode de chaleur intense. C'est le 4ème qui touche la France depuis le début de l'été et avec à la clé, de nouveaux records. Il s'explique par la mise en place d'un flux de secteur sud, apportant une bouffée d'air particulièrement chaud. L'ensemble du territoire connaît ainsi une véritable envolée des températures jusqu'à 15°C au-dessus des normales de saison !

Les valeurs enregistrées ce lundi après-midi ont d'ores et déjà atteint des niveaux inédits pour cette période de l'année, de l'ouest du pays jusqu'au sud de la Champagne. Si une légère baisse est attendue demain près de l'océan, les fortes chaleurs vont en revanche se maintenir ailleurs et de nouveaux records sont attendus cette-fois entre le nord et le nord-est.

Un lundi après-midi historique, près de 39°C au Pays Basque

Avec une température moyenne nationale de 33,3°C, la France a vécu son après-midi de septembre le plus chaud depuis le début des mesures alors que la normale nationale est de 22,7°C à cette période de l'année. Jusque-là, le record était détenu par la journée du 4 septembre 1949 avec une température moyenne de 32,6°C. De nombreuses villes ont ainsi battu leur record de chaleur pour un mois de septembre. Parmi les valeurs les plus marquantes, on notera les 37,9°C à Orthez (ancien record : 37,5°C le 7/09/2016) ; 35,7°C à Angers (ancien record : 34,5°C le 1/09/1953) ; 35,6°C à Bourges (ancien record : 35,1°C le 16/09/1961) ; 35,3°C à Nevers (ancien record: 35.1°C le 11/09/1947) ou encore 34,2°C à Orléans (ancien record : 33,8°C le 1/09/1953).

En région parisienne, trois records mensuels ont été battus avec 33,9°C à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle (ancien record : 32,5°C le 13/09/2016) ; 34,4°C à l'aéroport d'Orly (ancien record : 33°C le 5/09/2013) alors que la station météo est ouverte depuis près de 100 ans mais aussi 35,9°C à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne (ancien record 35.8 le 09/09/1911).

Dans Paris intramuros, pas de record mensuel battu mais un record pour une deuxième décade de septembre. Le thermomètre a ainsi atteint 33,4°C à la station météo du parc Montsouris (ancien record : 33,2°C le 15/09/1947). Par ailleurs, à l'échelle nationale, c'est dans le village de Saint-Gladie, au Pays Basque (Pyrénées-Atlantiques), qu'il a fait le plus chaud avec une maximale de 38,9°C.

De nouveaux records attendus dès aujourd'hui

Avec l'arrivée de quelques nuages dans les régions proches de l'océan en cours de journée de mardi, les thermomètres accuseront une baisse sensible avec de 23 à 33°C prévus contre 26 à 38°C relevés ce lundi. À l'inverse, les valeurs gagneront quelques degrés en direction du nord et du nord-est avec des maximales oscillant le plus souvent entre 32 et 35°C. Ainsi, des records de chaleur mensuels pourront être battus dans des villes telles que Lille, Saint-Quentin, Charleville-Mézières, Saint-Dizier, Nancy, Metz, Langres ou Colmar notamment. En Lorraine, les valeurs exceptionnelles de 1947 devraient être dépassées par celles prévues ce mardi.

Mercredi, les températures seront stables dans l'est et à nouveau en hausse dans l'ouest avec un ciel dégagé dans la plupart des régions. Les 30°C seront ainsi atteints ou dépassés sur les ¾ du pays. La situation n'évoluera pas pour la journée de jeudi avec un soleil toujours aussi généreux et un mercure qui pourrait même grappiller quelques degrés dans le sud-ouest où le seuil de très forte chaleur fixé à 35°C pourrait être ponctuellement franchi. En dépit d'un ciel se voilant vendredi, cette vague de chaleur se poursuivra. Si les valeurs n'attendront pas le niveau du début de semaine, elles afficheront tout de même encore entre 30 et 34°C...