Pérou : les images de l'orage qui a touché Lima après 60 ans d'absence

La faible occurrence de ce phénomène a surpris les habitants dans cette zone littorale au climat sec. Ces orages sont liés à une dépression baptisée Tania.

Lundi 24 mai, des orages ont touché la ville de Lima (Pérou), provoquant la surprise des habitants devant la faible occurrence de ces phénomènes. Différentes vidéos sont rapidement devenues virales sur les réseaux sociaux, montrant les multiples impacts de la foudre sur le sol.

Selon un communiqué publié par le Service national de météorologie et d'hydrologie (Senamhi) du Pérou, cet événement anormal n'a pas été enregistré dans la capitale depuis 1960.

L'agence souligne également que cet événement n'est pas lié à El Niño, étant donné que, selon l'ENFEN (Comité multisectoriel pour l'étude nationale du phénomène El Niño), des conditions neutres étaient alors présentes dans l'océan Pacifique.

La situation est due à un système de basse pression appelé "Tania". Ces systèmes sont connus dans certaines régions du monde sous le nom de DANA, acronyme de Depresión Aislada de Niveles Altos (dépression isolée en haute altitude). C'est ce que l'on appelle plus communément en France une "goutte froide".

Les spécialistes de Senamhi ont expliqué que ces conditions sont le résultat de l'instabilité atmosphérique générée par DANA "Tania", situé sur l'océan Pacifique au large de la côte péruvienne, qui ont d'ailleurs maintenu des conditions propices au développement de phénomènes similaires une grande partie de la semaine dans le centre et sur la côte sud.

Nelson Quispe, un porte-parole de l'entité, a déclaré que l'orage qui a provoqué la foudre s'est déplacée vers le sud-ouest, en particulier vers Pisco. « C'est un événement inhabituel pour la zone côtière, alors que d'autres endroits, comme dans la zone amazonienne ou les montagnes, sont plus souvent soumis à ce type de phénomène. Il s'est ensuite déplacé vers le sud-ouest », a-t-il déclaré à América Noticias.

Face à ces événements, les autorités de la protection civile ont recommandé à la population de rester calme, de rester à l'intérieur et d'éviter l'utilisation d'équipements cellulaires ou électroniques.