tameteo.com

Orage exceptionnel en Corse : 5 morts, 20 blessés et d’énormes dégâts

Un orage supercellulaire d’une rare violence a balayé l’île de beauté jeudi matin, surprenant touristes et habitants. Le bilan est extrêmement lourd avec plusieurs victimes et des dégâts considérables.

Dans un contexte de sécheresse historique et alors que les canicules s’enchaînent depuis deux mois, ce sont désormais les orages qui font l’actualité. Une cellule particulièrement vaste et intense, qui aurait initialement dû passer entre la Corse et le continent, en effleurant simplement la côte occidentale de l’île, l’a finalement traversée, du sud-ouest vers le nord. Il s’agit d’un orage supercellulaire, capable de générer des phénomènes d’une violence extrême, et c’est ce qu’il s’est malheureusement produit ce jeudi entre 7h et 9h, alors que l’île n’était qu’en vigilance jaune aux orages.

Au passage des orages, les rafales de vent ont atteint des vitesses parfois inédites pour la Corse avec une valeur maximale de 225 km/h mesurée à Marignana, un record absolu pour cette station météo. Les bourrasques ont également soufflé jusqu’à 206 km/h à L’Île-Rousse ou encore 197 km/h à Calvi, soit plus que durant les tempêtes historiques de 1999. Pendant 40 minutes, les rafales ont dépassé les 100 km/h sur cette ville. Quasiment toutes les stations météo corses ont d’ailleurs dépassé ce seuil avec 131 km/h à Ajaccio, 158 km/h à la Pointe de La Parata ou encore 188 km/h à Bocognano.

Le bilan de cette vague orageuse, qui a surpris par sa violence les habitants et les touristes particulièrement nombreux à cette période, est très lourd. Cinq personnes ont ainsi été tuées et une vingtaine d’autres ont été blessées. Les victimes sont un homme de 46 ans à Calvi (Haute-Corse), tué par la chute d'un arbre sur son bungalow. C'est également la chute d’un arbre qui est à l’origine de la mort d’une adolescente de 13 ans dans un camping de Sagone. Une femme de 72 ans est, quant à elle, décédée sur une plage de Coggia, après la chute du toit d'une paillote sur son véhicule. Les victimes en mer sont un pêcheur de 62 ans, retrouvé dans le golfe de Girolata et une kayakiste d'une soixantaine d'années, localisée au niveau d'Erbalunga (Haute-Corse).

Concernant les dégâts, les chutes d’arbres ont été fréquentes tandis que de nombreux bateaux et autres embarcations se sont retournés, brisés ou échoués. Au total, la préfecture maritime a annoncé avoir procédé à plus d’une centaine d’interventions de sauvetage et d’assistance en mer, et en particulier sur la façade occidentale de l’île. Par ailleurs, quelque 45.000 foyers ont été privés d’électricité tandis que le trafic ferroviaire a connu d’importantes difficultés une grande partie de la journée.

À la suite de cet orage qui a été sous-estimé par les services météo et les autorités et qui a conduit à un bilan particulièrement lourd, Météo-France s'est défendu de ne pas avoir activé en avance sa vigilance orange, lancée seulement à 8h35. L’organisme a toutefois concédé avoir été "surpris" par une situation "exceptionnelle" et "difficilement prévisible" par ses modèles numériques. La vigilance a ensuite été levée en fin de matinée avant qu’une deuxième alerte orange ne soit lancée pour la nuit suivante, en raison de nouveaux orages attendus.