tameteo.com

50°C en Inde : une telle canicule est-elle possible en France ?

Une chaleur extrême concerne actuellement l'Inde et le Pakistan, avec des températures proches de 50°C et un cumul de chaleur particulièrement notable depuis quelques semaines. Un tel épisode caniculaire est-il possible en France ?

dehli
L'Inde et le Pakistan sont confrontés depuis de longues semaines déjà à une chaleur anormale.

La période avant la mousson, entre avril et juin, est propice aux fortes chaleurs en Inde et au Pakistan, deux pays où les températures dépassent souvent les 40°C à cette époque de l’année. Toutefois, depuis la fin du mois de mars, cette région est confrontée à des températures particulièrement élevées dans discontinuer et un nouveau renforcement de la chaleur se fait sentir depuis quelques jours.

La multiplication de ces dômes de chaleur, un peu partout dans le monde, nous amène à nous demander si un tel épisode caniculaire serait possible en Europe et en France ?

Jusqu'à 50°C en fin de semaine !

Depuis plusieurs semaines, l’Asie centrale connaît des températures bien supérieures aux normales de saison. Déjà en mars, la température moyenne s’élevait en Inde à 33,1°C, ce qui constitue un record pour le pays depuis 1901.

Les températures élevées sont habituelles dans cette région du monde, mais elles se sont encore accentuées ces derniers jours en lien avec le renforcement des hautes pressions, formant un "dôme de chaleur". Depuis le milieu de la semaine, on dépasse les 40°C dans le nord de l'Inde et l’est du Pakistan, avec de fréquentes pointes à 45°C (47,5°C à Nawabshah au Pakistan mercredi).

Cette chaleur extrême fait suite à une chaleur latente tout au long de ces dernières semaines, et se conjugue désormais à une forte humidité, rendant les conditions particulièrement exécrables pour le corps humain. Selon les prévisions, cet épisode de chaleur devrait se poursuivre au moins jusqu’à dimanche, avec de probables pointes à 50°C.

Faut-il craindre la même chose en France ?

Si une telle canicule n'a pour le moment encore jamais concerné notre pays, nous voyons depuis plusieurs années les épisodes caniculaires se multiplier et monter en intensité. En juin 2019, la France battait son record national de température avec jusqu'à 46°C à Vérargues dans l'Hérault. Un mois plus tard, Paris battait son record de la canicule de 2003, avec jusqu'à 42,6°C le 25 juillet.

Des dômes de chaleur se sont également rapprochés de notre pays, comme en juillet 2021 avec des températures supérieures à 47°C sur le sud de l'Espagne, le Portugal et le Maroc. Dans le même temps, un autre dôme de chaleur concernait le Canada, avec des températures proches de 50°C du côté de Vancouver, du jamais vu pour cette région.

In fine, la France n'est donc absolument pas à l'abri de ce type d'épisode. Avec le réchauffement climatique, les circulations atmosphériques sont de plus en plus amplifiées, entraînant des situations caniculaires de longue durée. Toutes les projections climatiques montrent que les vagues de chaleur seront à la fois plus nombreuses et plus longues dans les prochaines décennies. D'où l'urgence à agir pour limiter le réchauffement global et s'adapter d'ores-et-déjà à ces changements majeurs.