tameteo.com

Le record de chaleur à 38°C en Arctique officiellement validé

L'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) a confirmé un nouveau record de température enregistré en juin 2020. Ce record de température au pôle nord rejoint un autre qui a eu lieu la même année à la base d'Esperanza, en Antarctique.

Paysage hivernal de la région qui a atteint 38°C en 2020.
Paysage hivernal de la région qui a atteint 38°C en 2020.

L'Organisation météorologique mondiale a reconnu comme nouveau record de température dans l'Arctique la valeur de 38°C enregistrée dans la ville russe de Verkhoyansk le 20 juin 2020. La température, plus typique des zones subtropicales que de l'Arctique, a été mesurée à une station d'observation météorologique dans le cadre d'une canicule sibérienne exceptionnelle et prolongée. Pendant une grande partie de l'été 2020, les températures moyennes en Sibérie arctique ont atteint jusqu'à 10°C au-dessus de la normale, alimentant des incendies dévastateurs, provoquant une perte massive de glace de mer et faisant de 2020 l'une des trois années chaudes jamais enregistrées.

"Ce nouveau record de température dans l'Arctique fait partie d'une série d'observations signalées aux archives de l'OMM sur les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes qui constituent un drapeau rouge concernant notre changement climatique. 2020 a également vu un nouveau record de température (18,3°C) sur le continent antarctique", a déclaré le Secrétaire général de l'OMM, le professeur Petteri Taalas.

L'Arctique est l'une des régions du monde où les températures augmentent le plus rapidement, étant donné que le taux de réchauffement est plus du double de la moyenne mondiale. Dans le sillage des températures extrêmes et du changement climatique en cours, un groupe d'experts de l'OMM a décidé d'ajouter une nouvelle catégorie climatique aux archives des phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes : la température la plus élevée enregistrée dans ou au nord de la ligne du cercle polaire arctique, située au parallèle 66,5°N.

Ce nouveau record de température dans l'Arctique fait partie d'une série d'observations rapportées aux archives de l'OMM sur les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes, qui constituent un signal d'alarme concernant notre changement climatique. Un nouveau record de température (18,3°C) a également été enregistré en 2020 sur le continent antarctique.

Verkhoyansk se trouve à environ 115 kilomètres au nord du cercle polaire arctique, et sa station météorologique effectue des observations de températures depuis 1885. Située dans la partie nord de la République de Sakha (Yakoutie), elle se trouve dans une région de la Sibérie orientale soumise à une rigoureuse climat continental extrême sec, où les hivers sont très froids et les étés sont chauds.

"Cette recherche met en évidence la hausse des températures dans une région du monde critique pour le climat. La surveillance et l'évaluation continues des températures extrêmes nous permettent de rester au courant des changements qui se produisent dans une région du monde aussi importante que l'Arctique polaire", a déclaré le professeur Randall Cerveny, rapporteur de l'OMM sur les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes.

Les deux régions polaires sont désormais représentées dans les archives grâce à la création de cette nouvelle catégorie. Depuis 2007, l'OMM a compilé une liste des températures extrêmes observées dans la région de l'Antarctique : les régions polaires situées au ou au sud du parallèle 60°S, correspondant aux zones terrestres et plates-formes glaciaires incluses dans le Traité sur l'Antarctique.