Historique : la France enregistre son semestre le plus chaud !

Décidément 2020 sera une année marquante dans tous les domaines ! En terme de climat, les six premiers mois de l'année ont été les plus chauds jamais enregistrés en France et au 2ème rang à l'échelle planétaire après 2016...

Plage de Nice
Les températures moyennes sont excédentaires quasiment partout en France. Seuls les littoraux, comme ici à Nice, ont constaté une faible hausse des températures cette année.

L'année 2020 est décidément une année très marquante. Durant le confinement, nous avons pu constater voire, pour les plus chanceux, profiter du temps beau et chaud. Sauf que côté climat, le constat est là : le premier semestre, de janvier à juin 2020, est le plus chaud jamais enregistré en France par rapport à la moyenne de référence de 1981-2010. Et à l'échelle mondiale, le constat est le même : le début 2020 est au 2ème rang des années les plus chaudes jamais mesurées, juste après le premier semestre de l'année 2016.

+ 1,8°C en France pour ce premier semestre de 2020 :

De janvier à juin 2020, la température moyenne française était de 12,5°C, ce qui en fait le semestre le plus chaud jamais enregistré en France. Cette place se joue à + 0,1°C avec les six premiers mois de l'année 2007 où la température moyenne était de 12,4°C, suivi du premier semestre de l'année 2014 avec 12,1°C en moyenne. On constate une hausse de 1,8°C en 2020 par rapport à la moyenne depuis le début des relevés météo. Tout comme en 2007 et en 2014, les mois de janvier, février et avril ont été particulièrement doux pour la saison.

Sur les six premiers mois de 2020, aucun n'a été plus frais que la moyenne. C'est un nouveau record puisque cela fait maintenant 13 mois consécutifs que les températures moyennes sont excédentaires. Le mois de février 2020 était plus chaud de 3,6°C, le plaçant en 2ème position du mois de février le plus doux, juste derrière le record exceptionnel de février 1990 - avec plus de 4°C d'écart à la normale. Seul le mois de juin 2020 est resté proche de la moyenne avec un excédent de + 0,2°C grâce aux régions de l'ouest qui ont enregistrées des anomalies négatives.

Réchauffement en France. Et dans le monde ?

En Haute-Corse, à Alistro, la hausse des températures est la plus marquée, avec une moyenne de 15,9°C soit 2,9°C de plus que la moyenne. Ailleurs, on constate surtout une hausse des températures dans les régions centrales et les régions du nord-est. Ainsi, à Brive, Langres ou Bourges, le mercure a grimpé de 2,4°C de plus, à Chartres +2,3° et +2,2°C à Clermont-Ferrand. À l'inverse, les régions proches de la mer et de l'océan sont restées proches des moyennes, de l'ordre de +1°C à 1,5°C principalement en Normandie et en Méditerranée.

Même si en France, le mois de juin a été le plus proche de la moyenne sur cette première moitié 2020, à l'échelle mondiale, juin 2020 a été le plus chaud jamais enregistré ! En Europe, l'excédent est de 1,7°C, toujours devant les années 2007 et 2014. C'est un premier semestre record en Amérique du Sud et en Asie, notamment avec les premiers 38°C enregistrés le 20 juin dernier en Sibérie, soit 17°C au dessus des normales ! 2020 se place donc au 2ème rang des années les plus chaudes avec 1,1°C, juste après l'année 2016.