Le festival des pollens commence !

Le printemps est arrivé avec ses fleurs, ses odeurs et ses pollens ! De nombreuses personnes en sont allergiques et certains facteurs favorisent leur prolifération. Quelques précautions sont à prendre !

Johanna Castelle Johanna Castelle 16 Mai 2019 - 02:00 UTC
Pollens
Cette semaine : les pollens de graminées s’invitent en France !

Ce début de semaine ensoleillé est marqué par un taux pollinique élevé dans le sud-ouest, notamment dans le Gers, les Landes ou encore en Hautes-Pyrénées. Aujourd’hui, un français sur trois est atteint de rhinite allergique, c’est deux fois plus qu’il y a vingt ans ! Les symptômes sont d’ailleurs de plus en plus sévères. Dans 50 à 80% des cas, l’allergie est à l’origine de l’asthme ayant causé 851 décès en France en 2014 d’après l’agence nationale de santé publique.

Facteurs responsables de l’augmentation des cas allergiques

La pollution aggrave les risques allergiques. D’une part, les polluants agissent directement sur les grains de pollens en les déformant, voire en les cassant. Les pollens deviennent ainsi de tailles plus petites, et peuvent pénétrer plus profondément dans nos voies respiratoires. D’autre part, les particules fines diminuent notre tolérance aux pollens, en irritant nos muqueuses (oculaires ou nasales) et en les rendant plus réceptives aux pollens. La pollution a ainsi diminué notre tolérance aux pollens.

Heureusement, des astuces existent pour mieux supporter cette période de foins ! En pleine journée, la quantité de pollens dans l’air demeure la plus élevée. Mieux vaut alors privilégier le matin et le soir pour aérer son logement ou pratiquer un sport en extérieur, en portant des lunettes et un masque filtrant les pollens. Il est également conseillé de rouler les fenêtres fermées en voiture, et de se laver les cheveux et le visage en rentrant chez soi le soir car les pollens y restent piégés. Enfin, vous pouvez vous munir d’un purificateur d’air pour éliminer les grains de pollens et autres particules irritantes.

Une météo propice à la prolifération des pollens ?

La chaleur et l’ensoleillement avancent et rallongent la période de pollinisation. De fait, le réchauffement climatique est un élément favorisant l’émission abondante de pollens. Par ailleurs, le vent favorise la dispersion des pollens et maintient les grains en suspension dans l’air. Le vent augmente ainsi leur concentration dans l’air. A l’inverse, la pluie plaque les pollens au sol et empêche leur dispersion. Les pluies font ainsi le bonheur des personnes allergiques en leur accordant ainsi un petit moment de répit.

Pluies
Une météo orageuse pour cette fin de semaine

Les conditions sèches et ensoleillées de ce début de semaine ont favorisé l’épanouissement de nos chers pollens ! Le soleil continuera d’ailleurs de dominer aujourd’hui sur l’ensemble du pays, sous des températures de saison. En revanche, cette fin de semaine s’annonce humide, pouvant impliquer des concentrations polliniques légèrement plus faibles. Dès demain, une perturbation pluvio-orageuse arrivera par le sud-ouest de la France et concernera la plupart des régions ce week-end. Sous son passage, des pluies orageuses seront au programme et feront tomber les pollens au sol, de quoi soulager ceux qui en sont allergiques !

Publicité