La neige tombe en plaine depuis quelques heures : les 1ères images !

Comme prévu, ce dernier week-end de novembre voit l’hiver s’installer sérieusement avec l’apparition de la neige jusqu’en plaine dans de nombreuses régions. À basse altitude, les quantités sont déjà importantes avec une vigilance orange déclenchée.

Si elle fait des heureux chez les enfants notamment, elle peut aussi rapidement devenir synonyme de galère sur les routes et dans les transports… La neige tombe jusqu’en plaine depuis quelques heures avec l’arrivée d’une nouvelle masse d’air froid, cette fois-ci maritime. Ainsi, l’humidité est présente dans la plupart des régions et avec des températures qui sont orientées à la baisse, la pluie s’est transformée en flocons dans le nord et l’est. Si elle tient très facilement dès les premières hauteurs, une fine pellicule a également pu se former temporairement en plaine, notamment sous les plus fortes averses ou au moment le plus froid de la journée, comme au lever du jour.

Dans la nuit de vendredi à samedi, la perturbation pluvieuse qui a abordé le nord-est du pays a généré les premières chutes de neige dès 300 à 400 m d’altitude en raison de l’arrivée simultanée de l’air froid. Mais qui dit premières neiges dit aussi premières galères sur les routes… Ainsi, une vingtaine de poids lourds en portefeuille ont bloqué la circulation en Lorraine sur RN57 pendant quelques heures tandis que plusieurs accidents ont entraîné des difficultés dans le secteur de Vesoul (Haute-Saône). Dans tous les cas, les services de l’équipement avaient anticipé en activant les plans hivernaux ou "neige" dans de nombreux départements tels que le Doubs, la Meurthe-et-Moselle, la Côte-d’Or ou la Haute-Vienne.

Samedi matin, ce sont les giboulées qui se sont mises en place dans le ciel de traîne du nord et de l’ouest. Avec des températures proches de 0°C, elles se sont produites localement sous forme de grésil voire de neige. Ainsi, les paysages ont blanchi pour la première fois de l’hiver sur les collines des Monts d’Arrée, dans l’Avesnois (Pas-de-Calais) mais surtout dans le bocage normand et vers le Pays de Caux. Une fine pellicule de quelques centimètres s’est notamment formée dans la forêt d’Ecouves située à 345 m d’altitude mais aussi dans le nord-est de la Seine-Maritime. Dans les rues de Caen, c’est la grêle qui a formé un tapis particulièrement glissant.

L’Île-de-France n’a pas non plus été épargnée par cette première offensive de l’hiver en plaine avec quelques averses de neige qui ont circulé samedi. Là aussi, les sols ont ponctuellement blanchi, notamment dans le Val-d’Oise, la Seine-et-Marne ou encore l’Essonne. Ces flocons n’ont toutefois généré aucune perturbation sur les routes, se produisant u samedi matin avec ainsi peu de monde à se rendre au travail et parce que leur tenue s’est avérée très temporaire.

Sur les premières hauteurs des reliefs de l’est (Vosges, Jura, Alpes), du Massif Central et des Pyrénées, la situation n’est pas la même avec des quantités importantes attendues jusque dans les vallées. Ainsi, 11 départements sont placés en vigilance orange depuis samedi et jusqu’à lundi matin : il s’agit ainsi de la première alerte neige de l’hiver. Les quantités attendues sont de l’ordre de 10 à 30 cm au-dessus de 500 m d’altitude et de 30 à 50 cm au-dessus de 800 m. Si cet épisode n’est pas exceptionnel pour ces régions, il est malgré tout suffisamment notable pour engendrer des difficultés de circulation et perturber certaines activités économiques.