La France frappée de plein fouet par le réchauffement climatique !

Avril 2020 se place à la 3ème place des mois les plus chauds jamais enregistrés en France depuis 1900 selon Météo France. Ce début d'année est également le plus chaud jamais mesuré.

chaleur
La France a enregistré son onzième mois consécutif plus chaud que la normale !

Les chiffres qui ont été révélés par Météo France ont de quoi nous inquiéter. Alors que des températures à nouveau estivales sont attendues dès la semaine prochaine en France, le mois d'avril 2020 est le troisième mois d'avril le plus chaud jamais enregistré en France depuis 1900. La température moyenne quotidienne au niveau national atteint 14.1°C en avril 2020 (contre 14.8°C en 2007). Cet moyenne de 14.1°C se situe 3.0°C au-dessus de la moyenne 1981-2010.

L'anomalie est encore plus frappante sur le nord et le nord-est de la France où l'excédent est souvent proche de 4°C par rapport à la normale (1981-2010). Il est vrai que les températures en avril ont souvent été estivales à Paris, au Mans ou à Lyon durant ce mois d'avril exceptionnel !

Des mois toujours plus chauds !

Ce mois d'avril 2020 particulièrement chaud se place dans une série inédite et inquiétante de 11 mois consécutifs plus chauds que les normales. Les données révélées par Météo France montrent que le mois de mai 2019 est le dernier mois à avoir enregistré une température moyenne quotidienne nationale inférieure à la normale.


Ce début d'année 2020 est le plus chaud jamais enregistré en France.
Le réchauffement climatique agit de manière certaine sur le niveau des températures en France. Ce début d'année 2020 est d'ailleurs le plus chaud jamais enregistré dans notre pays. Depuis le début de l'année, la température moyenne a atteint 9.6°C, soit une anomalie positive de 2.3°C par rapport à la normale 1981-2010. Cette température moyenne mesurée depuis le début de l'année 2020 est la plus chaude jamais mesurée depuis le début du 20è siècle, devant les années 2007 et 2014.

De la chaleur et un ensoleillement très excédentaire

Si l'ensoleillement a été proche de la normale sur le sud de la France, l'excédent est parfois conséquent sur les régions au nord de la Loire. Il atteint même 30% sur un large quart nord-est de la France. Très localement, cet excédent atteint même les 40% en Franche-Comté et dans la région Grand Est. Colmar affiche un taux d'ensoleillement particulièrement élevé avec un excédent de plus de 50% , soit 150 heures de plus que la normale.

Des températures à nouveau très élevées sont attendues en début de semaine prochaine avec des maximales qui pourraient de nouveau se situer jusqu'à 10 degrés au-dessus des normales de saison dans le sud-ouest. Après une parenthèse fraîche et plus humide, les régions de la moitié nord retrouveront elles-aussi des valeurs très printanières et souvent 3 à 4 degré au-dessus des normales saisonnières. Et si mai 2020 était également plus chaud que la normale ?