tameteo.com

Etats-Unis : le mois de février le plus froid depuis 30 ans !

Après la vague de froid intense qui s’est étendue jusqu’au Texas, les Etats-Unis viennent de connaître leur mois de février le plus froid depuis 30 ans. Pour autant, l’hiver 2021 se situe toujours dans les 3 plus chauds jamais enregistrés.

C’est une vague de froid historique qui a touché les Etats Unis en février dernier. Un vaste anticyclone sur le nord du pays avait permis à une masse d'air particulièrement glaciale de plonger même jusqu'au nord du Mexique. Plus de 60 records de températures aussi bien minimales que maximales quotidiennes de froid ont été battus entre le 11 et 16 février. Des villes entières ont été figées par la neige et par le froid.

Pourtant plus habitué aux épisodes de fortes chaleur en été, le Texas a été particulièrement affecté par ces conditions météorologiques remarquables. Un manteau de neige épais avait ainsi enveloppé les rues, la nature et les voitures de la capitale de l’État, Austin. La couverture de neige au sol concernait 73% des Etats-Unis, soit la plus large couverture spatiale depuis 2003.

Des températures records

Le 15 février, ces températures se sont échelonnées en moyenne entre -40 °C et -15 °C, des frontières canadiennes jusqu’au Texas. En certains endroits, comme à Oklahoma, de tels seuils n’avaient pas été atteints depuis l'après-guerre voire même depuis le début des relevés, soit la fin du XIXème siècle pour certaines stations météo.

Le Texas figure parmi les États qui battent le plus de records tant en chutes de neige que de températures minimales. Pour la journée de lundi 15 février, le thermomètre est descendu entre -20 et -8 °C. On a relevé -10,5°C mardi 16 sur l’aéroport international de Houston. Un tel seuil n’avait pas été atteint en février depuis 1899.

De plus, on a relevé plus de 6 cm de neige à San Antonio (record depuis 1985) et plus de 16 cm à Austin, un cumul inédit depuis 1949 au moins pour cette ville située à la même latitude que Le Caire, en Egypte !

De plus, on a relevé plus de 6 cm de neige à San Antonio (record depuis 1985) et plus de 16 cm à Austin, un cumul inédit depuis 1949 au moins pour cette ville située à la même latitude que Le Caire, en Égypte ! Au final, le mois de février a été le plus froid des États-Unis depuis plus de 30 ans, selon la National Oceanic and Atmospheric Administration.

Une faiblesse du vortex polaire

Difficile de s’imaginer dans un contexte d’épisode de froid extrême comme celui-ci que le réchauffement climatique y est pour quelque chose. Pour faire le lien, il faut évidemment dissocier météo et climat et s'intéresser au vortex polaire. Le vortex polaire est un courant d’air froid qui circule au-dessus du pôle Nord pendant les mois d’hiver. Il se situe dans la stratosphère à environ 30 km au-dessus de nos têtes. “Il est le principal moteur du froid et une 'oscillation arctique pourrait avoir résulté d'un réchauffement stratosphérique soudain survenu en janvier “ a ainsi déclaré la NOAA. Début janvier, les météorologues avaient en effet repéré qu’il s’était brutalement réchauffé. En quelques jours, l’air était passé de -70° à -20°.

Mais lorsque le vortex se réchauffe soudainement, il peut être amené à se déchirer au lieu de rester bien en place au-dessus du pôle Nord. Des poches d’air très froides peuvent ainsi plonger jusqu’à nos latitudes. “C’est comme les côtés d'une piscine hors-sol ronde. Si un côté se brise, toute l'eau se déverse. C'est le même principe pour l’air froid que retient le vortex polaireexplique la météorologue de CNN Allison Chinchar.

La terre se réchauffe quand même

Même si les États-Unis ont connu le mois le plus froid depuis des décennies, la Terre dans son ensemble était encore légèrement plus chaude que la moyenne des 30 dernières années” explique le météorologue de CNN Brandon Miller avant d'ajouter. "Cela montre à quel point les humains ont réchauffé la planète car même avec un mois de février glacial, la Terre parvient toujours à produire des températures supérieures à la normale".

Même si les États-Unis ont connu le mois le plus froid depuis des décennies, la Terre dans son ensemble était encore légèrement plus chaude que la moyenne des 30 dernières années

Preuve en est : en Europe, plusieurs pays, dont la France, ont connu des températures records pour le mois de février. Le 24 février, les premiers 20°C de l'année avaient aussi été enregistrés à la station du Parc Montsouris, soit les plus précoces dans la capitale depuis 31 ans !