Météo printanière : une douceur record et digne d'un mois de mai !

Sous l'influence d'un puissant flux de secteur sud apportant une masse d'air très doux sur tout le pays, des records de douceur ont été battus ces dernières heures. Ce mercredi était d'ailleurs à la fois la journée plus ensoleillée et la plus douce de la semaine.

Deux ans après l'exceptionnelle vague de douceur qui avait concerné une grande partie du pays lors des derniers jours de février 2019 avec souvent plus de 20°C et jusqu'à 27°C près des Pyrénées, la France remet ça avec un nouvel épisode de grande douceur depuis quelques jours. Bien que moins exceptionnelles, les températures ont affiché ces dernières heures des niveaux supérieurs jusqu'à 10 voire 12°C au-dessus des normales de saison. Le pic a été atteint mercredi après-midi avec une cinquantaine de records de douceur mensuels qui ont été battus et une dizaine d'autres égalés.

Parmi les plus notables, on notera les 22,7°C de la station de Colmar (Haut-Rhin) ouverte en 1951 battant les 18,5°C du 26 février 2019. Un record d'autant plus remarquable qu'il y a deux semaines, le thermomètre de la ville était resté bloqué à -5,2°C au meilleur de l'après-midi, ce qui donne une amplitude thermique de près de 28°C en deux semaines ! Il a également fait 21,5°C à Pontarlier (Doubs), du jamais vu depuis le début des relevés en 1897 ou encore 20,8°C à Lons-le-Saunier (précédent record : 19,7°C le 24 février 1990). C'est aussi la 1ère fois pour le chef-lieu de Jura que la barre de 20°C est atteinte en février. Jusqu'à présent, les 20°C les plus précoces dataient du 4 mars 1997 avec 20,1°C.

D'autres records ont été battus dans les Alpes, comme à Annecy avec jusqu'à 20,3°C (précédent record : 19,8°C le 23 février 2020, relevés depuis 1970) mais aussi dans les Hauts-de-France avec plus de 19°C enregistrés jusque sur la Côte d'Opale. Les thermomètres ont ainsi atteint 19,1°C à Dunkerque, du jamais depuis l'ouverture de la station en 1917 ou encore 19,3°C au Touquet (précédent record : 18,5°C le 26 février 2019). Dans la capitale, pas de record battu mais les premiers 20°C de l'année ont été enregistrés à la station du Parc Montsouris. Il s'agit des plus précoces dans la capitale depuis 31 ans ! Il n'avait ainsi pas fait aussi doux aussi tôt à Paris depuis les 20,3°C du 24 février 1990.

Dans le sud-ouest, aucun record mensuel n'a été battu, l'épisode de la fin février 2019 ayant été plus intense. Toutefois, le seuil de chaleur fixé à 25°C en météo, a été approché avec jusqu'à 24,6°C dans l'Ariège, 24,5°C à Hossegor (Landes) ou encore 24,2°C à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques). Ces valeurs correspondent à celles habituellement observées en juin ! En cette période de vacances d'hiver pour les zones B et C, un air d'été flottait sur le littoral aquitain où certains vacanciers se sont même baignés dans une eau qui ne dépassait pas toutefois les 12 ou 13°C.

Cette période anticyclonique va se poursuivre durant ces prochains jours. Toutefois, une perturbation atténuée parviendra à s'infiltrer dans la moitié nord entre jeudi et vendredi, faisant chuter le mercure de deux degrés en moyenne dans ces régions entre mercredi et jeudi puis de 5 à 6°C entre jeudi et vendredi. Les températures retrouveront alors un niveau de saison d'ici le week-end. Plus au sud en revanche, le soleil se maintiendra dans une atmosphère toujours aussi douce. Les 20°C pourront ainsi encore être approchés voire dépassés en vallée du Rhône et surtout dans les régions du sud-est.