États-Unis : jusqu'à 34°C perdus en 24h et les 1ères neiges abondantes

De l'autre côté de l'Atlantique, la météo est passée de l'été à l'hiver en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire ! Les États du Colorado et du Wyoming ont connu une chute de la température tout à fait remarquable en début de semaine, s'accompagnant des premières neiges de la saison.

Avec un climat continental semi-aride, le centre-ouest des États-Unis est habitué aux fortes variations de températures, en fonction de la provenance des masses d'air. S'il s'agit d'un descente d'air canadien, alors le mercure peut s'abaisser rapidement en dessous du 0°C à partir de la fin de l'été. À l'inverse, si un flux de sud à sud-est souffle, il apporte alors de l'air chaud en provenance du golfe du Mexique et peut permettre aux thermomètres de s'envoler très haut. C'est ce qu'il s'est passé en début de semaine mais avec une rapidité et une intensité rarement atteintes.

Le Wyoming a été le premier État a être touché par cette descente d'air polaire qui a littéralement fait dégringoler le mercure. La ville de Casper située à 1550 mètres d'altitude est ainsi passée de près de 37°C le week-end dernier à seulement 0°C mardi matin, tandis que des flocons de neige s'invitaient jusqu'à basse altitude. En moyenne montagne, les quantités de neige tombée pouvaient atteindre plusieurs dizaines de centimètres ! Après ce 1er assaut hivernal, les reliefs baignés par le soleil ont révélé des paysages presque féeriques...

Mais la chute la plus brutale a concerné l’État voisin du Colorado. La capitale, Denver, a connu une perte de 34°C en une quinzaine d'heures seulement ! Plus exceptionnel encore, ce changement de température s'est produit moins de 3 jours après le record de chaleur établi par la ville. Samedi, le mercure avait atteint 38,3°C alors que le précédent record pour un mois de septembre était de 37,8°C (le 2 septembre 2019). Quelques flocons de neige se sont également invités dans cette région de moyenne montagne mais les cumuls en ville sont restés faibles.

Un autre record a également été validé par les services météo américains. Il concerne la ville de Rapid City, située dans le Dakota du Sud, un État réputé par ses températures hivernales extrêmes. Alors que la chaleur était exceptionnelle samedi dernier avec une valeur de 38,9°C relevée, des flocons de neige sont tombés dès lundi soir. Ainsi, passer d'une température de ce niveau-là (100°F) à une couche de neige au sol en seulement 48h est totalement inédit sur l'ensemble du territoire américain ! Le précédent record était jusque-là détenu par la ville d'Ardmore en septembre 1929 où la même situation s'était produite mais en l'espace de 3 jours.

La principale conséquence de cette incursion hivernale brutale s'est manifestée sur les routes de ces régions où des bouchons montres se sont formés, certains automobilistes allant même jusqu'à abandonner leur véhicule dans le blizzard. Des arbres, qui n'ont pas encore perdu leur feuillage, ont également ployé sous le poids de la neige. Désormais, une amélioration va se mettre en place à partir de jeudi avec une nouvelle hausse marquée des températures.