Éclair bleu visible depuis l'ISS : quelle est cette étrange lumière ?

Une image spectaculaire d'un coup de foudre inhabituel a été prise par un astronaute à bord de la Station spatiale internationale. Découvrez ce qui l'a causé dans cet article.

La lueur bleue ronde a été vue depuis l'ISS en septembre 2021 © ESA/NASA – T. Pesquet
La lueur bleue ronde a été vue depuis l'ISS en septembre 2021 © ESA/NASA – T. Pesquet

Le mois dernier, alors que la Station spatiale internationale (ISS) passait au-dessus de l'Europe, un astronaute à bord a capturé une image mystérieuse d'un coup de foudre. Contrairement à la plupart des éclairs, celui-ci n'est pas apparu sous la forme typique que nous connaissons et reconnaissons tous. Au lieu de cela, il est apparu comme un flash bleu en forme de dôme.

Le phénomène a été repéré lors d'un time-lapse pris par l'astronaute français Thomas Pesquet, qui a partagé l'image sur les réseaux sociaux la semaine dernière, le qualifiant d'"événement lumineux transitoire" (Transient Luminous Event ou TLE en anglais). C'est le nom donné aux épisodes de foudre dans la haute atmosphère - des phénomènes de courte durée impliquant une activité électrique bien au-dessus des altitudes de la foudre ordinaire.

Sprites, elfes et lutins

Ce ne sont là que quelques-uns des noms donnés aux différents TLE qui ont été repérés sur notre planète. Ils sont très rarement observés et, en raison de leur présence dans la haute atmosphère, ils sont le plus souvent visibles pour les pilotes et les astronautes.

Pendant de nombreuses années, ces phénomènes n'étaient connus que par les récits anecdotiques de ceux qui ont eu la chance d'en être témoins, mais nous avons maintenant la technologie pour pouvoir les capturer, les enregistrer et les étudier plus en détail. L'ISS est particulièrement bien placée pour repérer les TLE, car elle survole l'équateur, où se produit une grande activité orageuse.

L'événement capturé par Thomas Pesquet s'est produit au sud-est de l'Italie, peut-être au-dessus de la Grèce ou de la mer Méditerranée. Le time-lapse complet peut être vu dans le tweet ci-dessus. C'est tout aussi impressionnant que l'image à cadre unique elle-même, capturant une série d'orages au-dessus de la Méditerranée.

De quel genre de TLE s'agissait-il ?

Les TLE peuvent parfois être difficiles à distinguer, car les différentes formes découlent toutes de phénomènes de décharge électrique et partagent de nombreuses similitudes. La couleur est souvent le meilleur moyen de les distinguer. Les sprites par exemple, qui sont le type de TLE le plus couramment observé, sont connus pour produire des éclairs de lumière rouge vif.

Comme l'événement en question montre clairement un éclair bleu, il s'agit très probablement d'un TLE connu sous le nom de jet bleu. Il s'agit d'un type de décharge nuage-air associée à la foudre troposphérique. Les jets commencent à l'intérieur des orages et se déplacent vers le haut, produisant des éclairs bleu vif qui tirent leur couleur de l'ionisation de l'azote dans l'atmosphère.

Le processus de formation des jets bleus et autres TLE se produit souvent en quelques millisecondes, ce qui les rend extrêmement difficiles à capturer. Au fur et à mesure que notre compréhension de ces phénomènes grandit, nous savons maintenant qu'ils ne se limitent pas à la Terre, car ils ont également été enregistrés dans les nuages de Jupiter.