Découverte surprenante de millions d'arbres dans le désert du Sahara

Une étude a utilisé l'intelligence artificielle appliquée à des images satellites à haute résolution et a trouvé 1,8 milliard d'arbres avec une taille moyenne de cime de 12 m dans une partie du nord-ouest de l'Afrique.

Arbres dans le désert
1,8 milliard d'arbres ont été trouvés dans une zone qui ne représente que 20% du Sahara et du Sahel.

Le Sahara, le plus grand désert non polaire du monde, recèle des secrets cachés difficiles à percer. Récemment, une nouvelle étude a conclu que plus de 1,8 milliard d'arbres y vivent. Il ne s'agit pas de forêts, mais d'arbres solitaires.

Les travaux menés par le scientifique Martin Brandt (Université de Copenhague), publiés dans la revue Nature, ont réussi à dénombrer ces arbres un à un sur une superficie de 1,3 million de km2 en Afrique du Nord-Ouest.

Brandt et ses collègues ont analysé 11 128 images satellites avec une résolution de 0,5 mètre. Ils ont utilisé des algorithmes d'apprentissage en profondeur pour cartographier les arbres sur une vaste zone couvrant le désert du Sahara en Afrique de l'Ouest, la région semi-aride du Sahel et une zone humide au sud. La région traverse des pays comme l'Algérie, la Mauritanie, le Sénégal et le Mali.

En conséquence, les scientifiques ont détecté plus de 1,8 milliard d'arbres avec une taille moyenne de la couronne de 12 mètres carrés.

Pour les chercheurs impliqués dans la tâche, cette découverte "remet en question le récit dominant sur la désertification des zones arides car elle montre une densité d'arbres étonnamment élevée".

Brandt, auteur principal de l'étude, a déclaré à la BBC Mundo que si "la plupart se trouvent au Sahel, il y en a des centaines de millions dans le Sahara lui-même". Il a précisé que la zone étudiée ne représente que 20% du Sahara et du Sahel, "donc le nombre total d'arbres est beaucoup plus élevé".

afrique
La quantité de végétation trouvée ne compense pas l'énorme problème de déforestation, aggravé par les incendies de forêt.

"C'est environ un arbre par hectare en moyenne dans le Sahara aride. Cela ne semble pas beaucoup, mais je pense que c'est plus qu'on aurait pu penser", a-t-il déclaré.

Le travail de recherche minutieux

Selon BBC Mundo, le groupe de scientifiques (qui comprenait divers experts, dont la NASA), a pu mener à bien les travaux en accédant à des images satellites à haute résolution qui sont normalement réservées à des usages militaires ou industriels.

Ils ont utilisé plus de 11 000 images de la région étudiée, enregistrées par quatre satellites de la société privée Digital Globe, qui appartiennent à l'US National Intelligence Agency.

Pour trouver les arbres, ils ont utilisé un type d'intelligence artificielle appelé apprentissage profond, dans lequel un ordinateur apprend à identifier les arbres. Afin de ne pas confondre un arbre avec un buisson, les experts ont décidé de ne compter que les couronnes d'une superficie supérieure à trois mètres carrés.

J'ai étiqueté manuellement la zone de la canopée de près de 90 000 arbres

Les chercheurs ont estimé que si l'on incluait des arbres dont la canopée était inférieure à trois mètres carrés ou des arbustes plus petits, la végétation totale de cette zone désertique serait 20% plus élevée.

L'importance de ces arbres des zones arides

La quantité de végétation trouvée ne compense pas l'énorme problème de déforestation, aggravé par les incendies de forêt. En ce sens, Brandt a rappelé : "les arbres des zones arides ont toujours été là. Connaître leur nombre et leur emplacement est important, mais cela n'équivaut pas à la croissance de nouveaux arbres".

Cependant, l'auteur a souligné l'importance de ces arbres des zones arides pour les personnes vivant dans ces zones, "ils sont cruciaux pour les moyens de subsistance, ils fertilisent le sol, ce qui conduit à des rendements plus élevés et fournissent de l'ombre et un abri aux humains et aux animaux. Ils génèrent des revenus et sont cruciaux pour la nutrition".