Climat : vers des milliards de tonnes de carbone libérés du sol ?

Selon une étude d'une université anglaise, un réchauffement climatique de l'ordre de 2°C d'ici la fin du siècle provoquerait la libération de milliards de tonnes de carbone, actuellement stockés dans les sols.

fonte des glaces
Le réchauffement climatique s'accélère, avec des conséquences directes comme la fonte des glaces.

Jusqu'ici, les incertitudes étaient grandes sur le comportement du stockage de carbone dans les sols, à l'aube du réchauffement climatique. Une étude internationale, dirigée par l'université d'Exeter dans le sud de l'Angleterre, publiée le 2 novembre dernier, apporte des éléments de réponse quant à ce sujet.

Et les nouvelles ne sont pas bonnes. Un réchauffement climatique de l'ordre de 2°C d'ici à la fin du siècle pourrait entraîner le relâchement de 230 milliards de tonnes de carbone dans l'atmosphère, et par effet d'entraînement provoquer une accélération encore plus nette du réchauffement climatique.

Les sols, un réservoir de carbone en danger

Quatre grands réservoirs permettent de stocker le carbone sous différentes formes : la biosphère, l'atmosphère, les océans et les sols. Les sols stockent 2 à 3 fois plus de carbone que l'atmosphère, et à ce titre, ils sont un allié indispensable pour limiter le réchauffement de la planète.

En effet, la séquestration du carbone par les sols permet de compenser les émissions de CO2 émises par les activités humaines notamment, et donc de limiter l'impact sur la hausse des températures. Cette séquestration peut être naturelle ou artificielle en cas de techniques permettant de capter le CO2 atmosphérique et le transporter vers le sol pour le stocker.

sols
Plus il fait chaud et plus les sols relâchent de carbone, et plus les sols relâchent de carbone, plus il fait chaud...

Le problème étant que des températures plus élevées accélèrent la décomposition des sols, et réduisent le temps que le carbone passe dans le sol. Cela a pour effet de relâcher du carbone dans l'atmosphère, et donc d'accélérer le réchauffement climatique, et donc d'accélérer la libération du carbone des sols : c'est un cercle vicieux.

Une libération de centaine de milliards de tonnes de carbone

L'étude de l'université d'Exeter suggère qu'en cas de réchauffement de 2°C d'ici la fin du siècle, par rapport à l'ère pré-industrielle provoquerait la libération de 230 milliards de tonnes de carbone, du sol vers l'atmosphère. Cela équivaut au double des émissions des États-Unis ces 100 dernières années ou à 5 ans d'émissions totales de la planète !
Ce chiffre de 230 milliards a été obtenu en combinant des données d'observations et des modélisations du système terrestre, qui prennent en compte le changement climatique et l'effet d'emballement décrit plus haut. Il pourrait même se situer en deçà de la réalité car l'étude ne prend pas en compte les pertes de carbone du pergélisol plus profond.
À lire aussi - Qu'est ce qu'un tremblement de terre de glace ?
Les résultats de cette étude sont importants car ils lèvent pour la première fois une incertitude sur les effets réels du stockage de carbone dans les sols face au changement climatique, ce qui permettra des calculs plus précis, notamment pour fixer un budget carbone mondial, dans l'espoir de limiter un maximum l'augmentation des températures terrestres.