StoreWindows10

Ce début d'été tient toutes ses promesses !

Fortes chaleurs et grand soleil font le bonheur des vacanciers en ce mois de juillet, d'autant que la suite s'annonce tout aussi estivale. Retour sur ce début d'été particulièrement chaud et sec, en France mais aussi sur une grande partie de l'Europe.

Clément Meirone Clément Meirone 19 Juil 2018 - 13:08 UTC
soleil collioure
Soleil et chaleur accompagnent les juilletistes quelque soit l'endroit choisi par ces derniers.

Les juilletistes ont de la chance ! Depuis le début du mois, des conditions très anticycloniques persistent sur l'ensemble de la France, avec beaucoup de soleil et des températures bien au-dessus des normales de saison. Si ce temps est agréable pour les vacanciers, le besoin en eau commence à se faire sentir dans certaines régions...

Des températures bien au-dessus des normales

Les prévisions saisonnières voyaient un mois de juillet chaud et sec, elles n'ont pas été contredites ! La réalité a même excédé la prévision. En France, sur les 20 premiers jours du mois de juillet, les températures se situent en moyenne 3 degrés au-dessus de la normale.

Quelques chiffres pour illustrer ces fortes chaleurs : à Paris, la barre des 25 degrés a été dépassée presque tous les jours depuis le 1er juillet (pour l'instant seuls deux jours où cette température n'a pas été atteinte). Cette série de températures supérieures à 25 degrés a été observée dans de nombreuses villes de France, comme Rennes, Lyon ou Angers.

L'anticyclone qui assure un temps très chaud et sec sur la France protège également la Scandinavie où des températures exceptionnelles ont été observées en ce mois de juillet. Ce 18 juillet, le mercure a atteint les 34 degrés en Laponie, dans le comté de Nordland en Norvège. Il s'agit du record absolu pour cette région.

Un début de sécheresse par endroits

Si les températures ont été très estivales, les précipitations ont été quasi absentes dans certaines régions. Dans le sud de la France, des orages ont souvent apporté leur lot de pluie. En revanche, passé le nord de la Loire, les pluies ont été beaucoup plus rares, notamment sur les Hauts-de-France. A Lille, depuis le 2 juin, il n'est tombé qu'un seul millimètre d'eau !

La sécheresse frappe globalement toutes les côtes de la Manche, ainsi que nos voisins anglais qui n'avaient connu pareille situation depuis les années 1970.

En France, fort heureusement, le printemps humide a permis aux nappes phréatiques de se recharger complètement, permettant d'éviter - pour l'instant - une sécheresse trop grave.

Une situation qui va durer !

Les prévisions pour la semaine prochaine n'indiquent aucun changement, bien au contraire.L'anticyclone devrait se renforcer sur la France et l'Europe de l'ouest, permettant au soleil de briller sans difficulté, malgré la possibilité de quelques épisodes orageux isolés.

Côté températures, après une légère baisse ce samedi, le mercure devrait remonter tout au long de la semaine prochaine. Les 30 degrés seront dépassés partout dès mardi, excepté le long des côtes de la Manche. Des pointes à 35 degrés semblent même probables en milieu de semaine... Situation à suivre.

Publicité