Canicule, records, pollution, sécheresse : l'été de tous les dangers !

À peine le mois de juillet terminé que les signaux d'alerte se multiplient en France. Canicule, sécheresse, températures de plus de 40 degrés, pollution, incendies, le cocktail est explosif !

Canicule
C'est à Ciboure qu'il a fait le plus chaud ce lundi après-midi avec 41.9°C !

C'est la première information de cette journée de jeudi : la barre symbolique des 40 degrés a été franchie pour la première fois de l'année ! C'est dans le département des Pyrénées-Atlantiques qu'il a fait le plus chaud cet après-midi avec une maximale définitive de 41.9°C à Ciboure. Cette station (ouverte en 1921) n'avait jamais enregistré une telle température, le précédant record de 40.2°C datant du 4 août 2003. D'autres records pour un mois de juillet ont également été battus comme à Biscarrosse dans les Landes avec une maximale de 40.5°C (précédent record de 39.5°C le 8 juillet 1982).

13 départements en vigilance orange

La vigilance orange qui concernait 6 départements jusqu'à jeudi 16 heures a été étendue en milieu de journée à 7 départements supplémentaires. Au total, ce sont donc 13 départements qui sont désormais placés en vigilance orange canicule : la Drôme, l'Isère, l'Ardèche, le Rhône, la Savoie, la Haute-Savoie, la Loire, la Haute-Loire, la Saône-et-Loire, le Jura, l'Ain, la Côte-d'Or et le Doubs. Ces départements sont tous placés en vigilance orange en raison des températures dépassant les seuils de canicule le jour et la nuit pendant 3 jours consécutifs. Avec des nuits très douces et des températures en journée proches de 40 degrés, les organismes auront beaucoup de mal à récupérer.
Les températures vont donc baisser de manière significative ce vendredi le long de l'arc atlantique avec localement 10 à 15 degrés de moins en l'espace seulement de 24 heures. Les valeurs les plus élevées sont attendues sur les régions centrales et de l'est avec 38°C à Langres et Besançon, 39°C à Paris, Dijon, Bourges, Grenoble et Clermont-Ferrand, 40°C à Lyon et 41°C à Auxerre.

Pollution à l'ozone et circulation différenciée

Avec ces fortes chaleurs et les départs en vacances pour ce grand week-end de chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, un épisode de pollution à l'ozone concernera la région parisienne. Les autorités ont décidé de mettre la place la circulation différenciée dans la capitale. Les véhicules possédant une vignette Crit'Air 3, 4 ou 5 ne seront pas autorisés à circuler. La ville de Lyon a également indiqué ce lundi soir mettre en place la circulation différenciée dans sa ville pour la journée de vendredi.

Avec cette circulation différenciée, la mairie de Paris a indiqué la gratuité du stationnement résidentiel. Cette circulation différenciée ne devrait pas être reconduite pour la journée de samedi en raison d'une amélioration attendue sur la région parisienne.

Sécheresse et incendies !

C'est officiel, le mois de juillet au niveau national sera le mois de juillet le plus sec jamais enregistré depuis ces 60 dernières années avec un déficit pluviométrique de l'ordre de 70%. 67 départements restent concernés par des arrêtés de limitation des usages de l'eau. 13 départements sont toujours en crise et en alerte rouge. Dans ces départements, les prélèvements d'eau à des fins agricoles sont proscrits. Les très faibles précipitations envisagées pour ces prochains jours ne devraient pas arranger la situation.

Sécheresse, fortes chaleurs et vent : un cocktail explosif pour les incendies qui ont tendance à se multiplier. Les autorités du Var ont indiqué dans un tweet ce jeudi soir un risque très sévère pour 3 massifs forestiers du Var et on décidé d'en interdire l'accès.