Alerte black-out mondial : quand et où pourrait-il se produire ?

Les rumeurs d'un black-out mondial se sont répandues ces dernières semaines et il y a déjà trois pays qui donnent des instructions à la population sur la manière de réagir face à un événement de ce type.

black-out
C'est un problème sérieux et réel, indiquent les spécialistes.

Des rumeurs d'un éventuel black-out mondial se sont répandues ces dernières semaines, au point que certains politiciens ont donné des instructions dans diverses villes au cas où un tel événement se produirait.

Les regards sont tournés vers l'Europe, où un black-out massif pourrait toucher certaines zones spécifiques.

Antonio Turiel, chercheur à l'Institut des sciences marines du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC), s'est entretenu avec le journal espagnol NIUS au sujet des rumeurs de l'événement. Il a souligné que la spéculation survient parce qu'il y a un manque de gaz dans plus d'un pays européen.

Quand on parle d'un black-out mondial, il y a un vrai risque. Il est possible qu'il y ait une très grosse décompensation à grande échelle, au niveau européen et que tout s'effondre. Ces dernières années, chaque fois qu'il y a décompensation, on utilise des systèmes électriques de grandes centrales électriques qui peuvent entrer et sortir facilement, c'est-à-dire des centrales thermiques. Mais maintenant, nous manquons d'essence et le prix augmente, nous manquons d'un outil important de compensation », a-t-il assuré.

Concernant un éventuel risque de black-out mondial, ce risque est réel. Il est possible qu'il y ait une très grosse décompensation à grande échelle, au niveau européen et que tout s'effondre.

Par ailleurs, selon Turiel, le recours à ces grandes centrales thermiques posent un véritable problème environnemental. Malgré cela, les gouvernements n'hésitent pas à y avoir recours afin de produire davantage d'électricité.

À quand le black-out ?

"Les experts s'attendent à une panne d'électricité dans les cinq prochaines années", a déclaré Antena3. Des pays comme la Suisse ont exhorté leurs populations à se préparer en cas de panne de courant durant l'hiver de cette année. Et bien qu'aucune date n'indique quand l'événement se produira, plusieurs gouvernements ont commencé à négocier des plans de sauvegarde à l'avance.

black-out
L'Autriche, l'Allemagne et la Suisse ont été les premiers pays à déclencher l'alerte pour leur population.

"C'est un problème sérieux et réel, nous parlons de trois pays importants qui tirent la sonnette d'alarme. Les raisons d'un black-out généralisé improbable mais possible tiennent avant tout à l'instabilité électrique provoquée par le manque de gaz », a souligné Turiel.

Que disent les gouvernements ?

Le premier à tirer la sonnette d'alarme fut le gouvernement autrichien. "La question n'est pas de savoir s'il y aura un gros black-out, mais quand", a déclaré la ministre de la Défense Klaudia Tanner. Le gouvernement a lancé la campagne « Que faire quand tout s'arrête ? », qui vise à informer ses citoyens de la conduite à tenir en cas de survenance de l'événement qu'ils qualifient de « risque réel ».

L'Office fédéral allemand de la protection civile et de l'assistance en cas de catastrophe aurait lancé une campagne similaire en Allemagne. Et la Suisse s'est également jointe à l'alerte.

"Nous allons bientôt commencer à voir des mouvements similaires dans d'autres pays, comme la France", a déclaré Antonio Turiel.

Le ministère autrichien de la Défense conseille de s'approvisionner en carburant, bougies, piles, conserves et eau potable. Ils recommandent également de convenir avec la famille et les amis d'un point de rencontre et de créer un réseau de coopération entre voisins.