tameteo.com

709 km : le Brésil établit le record du monde de l’éclair le plus long

La nature nous rend parfois perplexes. La révélation la plus récente des forces de la nature a été rendue publique par l'Organisation Météorologique Mondiale qui a établi deux nouveaux records de coups de foudre en Amérique du Sud.

Mega relâmpago no Brasil
Les scientifiques ont enregistré au Brésil la plus grande longueur d'un éclair jamais mesurée.

Jeudi 25 avril, l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) a annoncé un nouveau record du monde. Le 31 octobre 2018, la foudre a franchi la distance de plus de 700 km dans le ciel du Brésil, devenant ainsi le record de l’éclair le plus long jamais enregistré par une décharge électrique atmosphérique, établie grâce aux nouvelles technologies d'imagerie satellitaire.

L'étendue de la foudre qui a déchiré le ciel du Brésil en 2018 correspond à la distance entre Boston et Washington, aux États-Unis, ou entre Londres et Bâle, en Suisse, selon l'Organisation. Le Brésil ayant des dimensions continentales, la foudre a ainsi traversé le ciel de l'État de Rio Grande do Sul, d'ouest en est.

Le record précédent de la décharge électrique la plus longue avait été enregistré en Oklahoma (Etats-Unis). Jusque-là, le plus long éclair était de 321 km et, par conséquent, le nouveau record a plus que doublé précédent.

Un autre record a également été validé par des experts de l'Organisation des extrêmes météorologiques et climatiques. Il s’agit de celui d'un coup de foudre avec la plus longue durée : un seul éclair à travers le ciel dans le nord de l'Argentine le 4 mars 2019 a duré quelque 16,73 secondes soit la plus longue durée jamais observée. Le précédent record de durée était de 7,74 secondes et avait été mesuré le 30 août 2012 dans le sud de la France.

Les nouveaux records ont pu être validés grâce aux récents progrès réalisés dans la cartographie de la foudre grâce aux instruments installés à bord des satellites d'observation qui permettent de mesurer en continu la longueur et la durée de la foudre sur de vastes extensions géospatiales. Les nouvelles technologies ont également permis la détection "des extrêmes connus sous le nom de méga coups de foudre qui n'avaient pas été vus auparavant".

L’OMM en a également profité pour rappeler que la foudre constituait un grand danger pour la population, et ces résultats sont importants pour "des questions de sécurité, d'ingénierie et scientifiques". D'autres valeurs extrêmes de la foudre de l'OMM précédemment acceptées ont été, pour un effet direct, un bilan de 21 personnes tuées par un seul coup de foudre alors qu'elles se cachaient en quête de sécurité dans une cabane au Zimbabwe en 1975. Pour un effet indirect, 469 personnes tuées à Dronka, en Égypte, lorsque la foudre a frappé un ensemble de réservoirs de pétrole, provoquant des brûlures de pétrole dans la ville en 1994.

Foudre, éclair et tonnerre

Selon l'Atmospheric Electricity Group de l'Institut national de recherche spatiale, les éclairs sont des coups de foudre générés par l'augmentation du champ électrique du nuage. Il existe plusieurs types de coups de foudre, tels que les éclairs intra-nuageux ou encore les éclairs nuage-sol.

Les éclairs nuage-sol (qui proviennent du nuage et se connectent au sol) sont également appelés impacts de foudre. Le tonnerre est, quant à lui, le son émis par la décharge électrique atmosphérique due au réchauffement brutal de l'air autour de l’arc électrique.