tameteo.com

Week-end : nouvelles pluies orageuses, doit-on craindre des dégâts ?

Le week-end s'annonce perturbé avec le passage de nouvelles pluies orageuses sur la France. Après les orages de cette semaine, doit-on craindre de nouveaux dégâts ?

Météo
Une météo perturbée ce week-end avec des pluies orageuses.

Cette semaine, la France a été touchée par de très violentes intempéries. Les orages ont en effet touché de nombreuses régions avec de fortes chutes de grêle, de fortes pluies et de fortes rafales de vent. Les images en provenance de Bordeaux ou de Digoin en Saône-et-Loire ont été largement partagées sur les réseaux sociaux.

Si quelques orages sont encore attendus pour cette journée de vendredi, une perturbation plus "classique" concernera le pays ce week-end et traversera le pays d'ouest en est. Si les pluies pourront prendre localement un caractère orageux, il n'est pas prévu à ce stade de phénomènes violents.

Vers une fin de semaine pluvieuse !

Alors que 37 départements sont ce jeudi soir placés en vigilance orange pour "orages violents", le temps restera instable pour ce vendredi sur les régions de l'est. En effet, c'est un ciel chargé qui se maintiendra entre le Massif central et la région Grand Est. De nouveaux orages localement violents sont attendus en matinée entre l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. Ces orages pourront être accompagnés de grêle, de fortes pluies et de fortes rafales de vent. Le ciel restera chargé également entre la Bretagne, les Pays de la Loire et la Nouvelle-Aquitaine avec des averses. Quelques belles éclaircies sont attendues entre Le Mans, Paris et Lille. Le soleil brillera dans le sud-est et en Corse.

En journée, les orages pourront à nouveau être violents entre les Alpes et la région Grand-Est. Le soleil brillera sur les plages de la Méditerranée. Quelques ondées pourront concerner les régions situées entre le Massif central et les Hauts-de-France. Le soleil s'imposera en journée entre le Cotentin et le sud-ouest avant l'arrivée d'une perturbation pluvieuse par la Bretagne.

Une météo plus estivale devrait s'imposer à partir de mardi prochain sur une large partie du pays.

Les températures en matinée seront comprises entre 12°C à Cherbourg et Aurillac et 22°C à Marseille. En journée, les valeurs baisseront et repasseront parfois légèrement sous les normales de saison. Il fera 18°C à Brest, 21°C à Cherbourg et Nantes, 23°C à Bordeaux, 24°C à Lille, Paris et Grenoble, 25°C à Toulouse et Lyon, 27°C à Nice et 29°C à Montpellier, Marseille et Ajaccio.

Un week-end pluvieux ?

Samedi, une perturbation concernera les régions situées entre la Nouvelle-Aquitaine, l'Île-de-France et les Hauts-de-France. Cette perturbation apportera des pluies localement soutenues et orageuses. Il faudra surveiller aussi les orages localement forts à l'avant du front entre les Pyrénées et la Lorraine. Les éclaircies reviendront en Bretagne et sur le Cotentin malgré quelques averses localement orageuses. Le soleil brillera temporairement dans les régions de l'est pour cette journée. Le soleil s'imposera aussi en méditerranée.

Les températures baisseront à nouveau dans le nord de la France avec des maximales parfois inférieures à 20°C sous les pluies de la perturbation. Samedi après-midi, les thermomètres devraient afficher 17°C à Brest et Poitiers, 18°C au Mans et à Rouen, 20°C à Nantes, Paris et Bordeaux, 23°C à Reims, 27°C à Nancy, 29°C à Lyon et Bastia, 31°C à Marseille et 33°C à Perpignan.

Pluie
Une perturbation pluvieuse est attendue ce samedi dans l'ouest du pays.

Dimanche, la perturbation arrivée la veille glissera vers les régions de l'est. Elle apportera des pluies localement soutenues et orageuses entre les Pyrénées, le Massif central et la région Grand Est. Le soleil s'imposera en revanche entre les Alpes et la Méditerranée. De belles éclaircies s'imposeront aussi sur un large quart nord-ouest.

Les conditions météorologiques devraient peu à peu s'améliorer et devenir moins électriques à partir de mardi prochain sur la France avec en prime le retour d'une certaine chaleur.