Tempête de neige en Espagne : que faut-il craindre en France ?

Sous l'influence d'une dépression positionnée en Espagne, les conditions météo vont se dégrader ces prochaines heures. Alors qu'une tempête de neige historique est attendue de l'autre côté des Pyrénées, à quoi doit-on s'attendre en France ?

La dépression baptisée Filomena par les services météo espagnols s'apprête à apporter des conditions météo dantesques sur une grande partie de l'Espagne. Alors que les premières chutes de neige se sont manifestées ce jeudi, elles vont s'intensifier ce vendredi pour persister jusqu'à samedi. La région centrale de La Manche a d'ailleurs été placée en alerte rouge en raison des cumuls de neige exceptionnels attendus, de l'ordre de 40 à 50 cm en seulement 48 heures. La capitale madrilène ne sera pas épargnée non plus avec de 20 à 30 cm annoncés selon les dernières prévisions. Cette tempête de neige historique touchera également la France - dans une moins grande proportion toutefois - au cours du week-end, au gré de l'évolution de la dépression.

Chutes de neige en plaine ce week-end

Avec la remontée de Filomena depuis le sud de l'Espagne vers l'archipel des Baléares, les précipitations neigeuses franchiront la barrière pyrénéenne dans la nuit de vendredi à samedi. Ces chutes de neige plutôt faibles mais continues s'installeront jusqu'en plaine pour toute la journée de samedi entre les Pyrénées-Orientales et le sud de l'Aude ainsi que sur tout le piémont côté français, du Pays Basque jusqu'à l'Ariège. Les cumuls atteindront 2 à 5 cm sur le piémont, 1 à 3 cm dans les zones de plaines situées au sud de la Garonne et entre 10 et 20 cm sur le relief, en particulier sur la partie occidentale des Pyrénées comme les massifs du Canigou et du Madrès. La neige continuera ensuite de tomber au cours de la nuit de samedi à dimanche, en se concentrant sur toute la chaîne pyrénéenne et le Roussillon.

Dans la matinée de dimanche, avec la progression de la dépression des Baléares vers la Corse, les précipitations finiront par gagner la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ainsi que la Corse. S'il ne neigera que sur le relief de l'île de beauté, les flocons s'inviteront en revanche jusqu'en plaine du côté de la Provence et dès 300 à 400 m entre le Var et les Alpes-Maritimes. Pendant ce temps, la neige se maintiendra sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Une couche de quelques centimètres pourra temporairement se former en basse vallée du Rhône, un peu plus conséquente sur le Roussillon (autour de 5 cm) et jusqu'à 10 cm dans les Pyrénées. Sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls atteindront en moyenne de 3 à 6 cm, jusqu'à 10 cm sur le sud du Roussillon et une bonne trentaine de centimètres pour les massifs des Pyrénées-Orientales.

Lundi, Filomena viendra se loger dans les parages de la Corse, en apportant des pluies localement soutenues sur l'ouest de l'île et des chutes de neige à basse altitude. Les cumuls atteindront localement de 60 à 80 mm de pluie en moins de 48 heures et de 40 à 50 cm pour la neige. La situation s'améliorera ensuite rapidement en soirée avec l'éloignement de la dépression en direction de l'Italie.

Une ambiance de plus en plus glaciale

Outre la neige, Filomena aura une autre conséquence : l'accentuation du froid au cours du week-end. En effet, l'anticyclone présent sur l'Atlantique en cette fin de semaine étendra son influence vers la France mais sera bloqué par la dépression espagnole. Ainsi, le flux basculera au secteur nord-est, tout en s'accélérant. Ainsi, le froid va s'accentuer avec des gelées parfois marquées au réveil. Jusqu'à lundi, les minimales s'échelonneront entre -8 et -5°C du Massif Central aux régions de l'est et entre -4 et 0°C sur le reste du pays. Mais attention : sous l'effet d'une bise - ce vent de nord-est très froid en hiver - soufflant entre 30 et 50 km/h en rafales, le ressenti exposé au vent s'annonce glacial, de l'ordre de -13 à -9 dans la moitié est et de -9 et -5 pour l'ouest... Vous voilà prévenus !