Quelle tendance météo pour ce mois d’août ?

Après deux canicules successives en juin et en juillet, et un début d’été marqué par une forte sécheresse, qu’en sera-t-il pour ce mois d’août ? Quelques éléments de réponse…

Clément Meirone Clément Meirone 01 Août 2019 - 04:00 UTC
Temps variable © Clément Meirone
Le temps s'annonce variable voire instable en deuxième semaine d'août.

Fin juin, il n’avait jamais fait aussi chaud sur le sud de la France. Et fin juillet, il n’avait jamais fait aussi chaud sur le nord du pays. Cet été 2019 restera à coup sûr dans les annales de la climatologie. Deux canicules exceptionnelles se sont succédées, avec un point commun : elles ont été brèves mais particulièrement intenses, avec de nombreux records de chaleur.

Alors, ce mois d’août 2019 nous réserve-t-il une nouvelle vague de chaleur ? S’il est impossible de répondre avec certitude à cette question, nous allons analyser la situation actuelle et tenter de dessiner un portrait météorologique de ce 8e mois de l’année.

De l’instabilité la semaine prochaine

Le premier week-end du mois s’annonce plutôt estival, avec un soleil bien présent partout, malgré quelques passages nuageux près des côtes de la Manche et sur les reliefs. Les températures seront chaudes mais sans excès, avec tout de même des pointes à plus de 30°C sur les régions centrales et le sud-ouest, et même 35°C sur les régions méditerranéennes.

La situation devrait quelque peu évoluer en début de semaine prochaine. Le temps devrait devenir plus changeant, notamment en milieu de semaine (7-8 août), avec une forte probabilité d’averses orageuses sur les régions du nord et de l'est. A priori, le pourtour méditerranéen devrait plutôt rester à l’écart mais cela reste à confirmer.

Côté températures, elles devraient baisser après un week-end assez chaud, pour revenir autour des normales de saison. En revanche, elles resteront toujours bien élevées sur les régions méditerranéennes.

Sète © Clément Meirone
Le soleil devrait plutôt se maintenir sur le pourtour méditerranéen tout au long du mois d'août.

Une seconde partie de mois très incertaine…

Ce temps passagèrement instable pourrait persister jusqu’à la mi-août. Ensuite, autant jouer la carte de la transparence : aucun signal clair ne se dégage concrètement.

Du côté des prévisions saisonnières, on confirme un mois dont l’anomalie de températures devrait se situer au-dessus de la normale, mais probablement moins qu’en juin et juillet. Quant aux orages annoncés, ils devraient être plus fréquents des Pyrénées aux Alpes, avec une sécheresse toujours accrue sur le nord et sur le pourtour méditerranéen.

Quant à la probabilité d’une nouvelle vague de chaleur, elle ne semble pas d’actualité, au moins en première partie de mois. A partir du 15 août, le risque de canicule est statistiquement plus faible MAIS ces dernières années le scénario s’est répété plusieurs fois… De quoi inciter à la prudence.

Publicité