Neige en plaine : quels risques pour ces prochains jours ?

Après un changement d'année placé sous le signe d'une météo hivernale, ces prochains jours s'annoncent toujours aussi froids et parfois neigeux. Des flocons de neige pourront ainsi tomber jusqu'en plaine. On fait le point sur les dernières prévisions.

La neige s'invitera jusqu'en plaine ces prochains jours, provoquant ponctuellement des difficultés de circulation sur le réseau secondaire...
La neige s'invitera jusqu'en plaine ces prochains jours, provoquant ponctuellement des difficultés de circulation sur le réseau secondaire...

Depuis une dizaine de jours, les conditions météo sont franchement hivernales sur le pays entre le froid généralisé avec des gelées fréquentes et parfois marquées le matin et des valeurs qui peinent à remonter l'après-midi et les chutes de neige qui se produisent en abondance sur tous les massifs et parfois jusqu'en plaine. Ces dernières heures, les précipitations les plus importantes se sont produites dans l'arrière-pays méditerranéen avec les premiers flocons de l'hiver observés notamment à Nîmes, Avignon ou Aix-en-Provence. Le risque de neige en plaine restera d'actualité cette semaine en devenant nettement plus important à l'approche du week-end.

Chutes de neiges limitées jusqu'à jeudi

À l'image de la journée de lundi, les nuages seront à nouveau nombreux ce mardi et porteurs de quelques flocons de neige qui tomberont localement et en faible quantité. Cela pourra toutefois suffire pour blanchir ici ou là et temporairement les sols. Les zones où le risque sera le plus important se situeront entre le val de Loire et le Grand Est, en passant par le bassin parisien. Les averses seront plus fréquentes en bord de Manche et en Bretagne avec là de la pluie et des flocons uniquement sur les collines. Plus au sud, le risque de neige se limitera à la région Occitanie, depuis l'Aude et le Lauragais jusqu'à l'Aveyron et l'intérieur du Languedoc. Pendant ce temps, il continuera de neiger sur les Alpes, le relief corse et les Pyrénées dès 500 à 700 mètres d'altitude.

Mercredi, l'activité neigeuse demeurera très faible, se concentrant uniquement sur la région Grand Est avec des flocons épars en Champagne, Lorraine, Alsace et Bourgogne. En raison de températures négatives, ils pourront une fois encore blanchir le sol de ces régions mais la pellicule restera mince. Le temps redeviendra sec plus au sud ainsi que sur tous les massifs qui en profiteront même pour retrouver le soleil, que ce soit sur les Alpes ou la chaîne pyrénéenne. La journée de jeudi sera quant à elle un copié-collé avec simplement des flocons un peu plus nombreux entre les Ardennes et la Moselle, soit au plus près des frontières. Pendant ce temps, le soleil gagnera du terrain vers le Massif Central et jusqu'au sud du Jura.

Offensive marquée par le sud dès vendredi

La situation de la fin de semaine méritera pour sa part d'être surveillée plus attentivement en raison de la remontée d'une dépression depuis les Canaries en direction du golfe du Lion. Les premières chutes de neige aborderont le sud du pays dans la nuit de jeudi à vendredi et vendredi matin, en concernant d'abord l'Aquitaine, l'Occitanie et la Provence-Alpes-Côte d'Azur. S'il s'agira de pluie sur littoral de la Grande Bleue, la neige pourra en revanche s'inviter jusqu'aux côtes basque et landaise. Dans l'après-midi et la soirée, la neigera gagnera l'Auvergne-Rhône-Alpes et la vallée du Rhône avec là aussi, des chutes de neige jusqu'en plaine.

Samedi, la dépression venant se caler au large des côtes languedociennes, la neige deviendra forte du Midi Toulousain jusqu'aux Alpes tandis que la pluie persistera près du littoral et dans l'arrière-pays. Dans le même temps, les flocons progresseront vers le centre-ouest, en touchant les Charentes et le Limousin tandis qu'en raison du redoux se mettant progressivement en place par le sud-ouest, la pluie prendra le relais au sud de la Garonne et en Aquitaine. Cette situation persistera dimanche avant un retour progressif à la normale lundi mais prudence d'ici là car la prévision de cet épisode neigeux potentiellement conséquent est conditionnée à l'évolution précise de la dépression espagnole. Si elle venait à circuler plus au sud, l'épisode serait alors plus limité. Pour l'heure, les quantités sont estimées à une quinzaine de centimètres en plaine, jusqu'à 30 cm sur les premières hauteurs. À suivre de près...